Mali : concertation au sujet des entrepôts maliens dans les pays de transit

0
Acteurs du secteur des transports

Ces journées de concertation organisées à Bamako avaient pour objectif d’optimiser l’exploitation des installations portuaires et d’améliorer le temps de passage de fret dans les sept entrepôts du pays.

Cette rencontre a permis de faire le point des activités dans ce secteur, et d’envisager les perspectives. Les travaux présidés par le Ministre des Transports et des Infrastructures Makan Fily Dabo ont connu la participation du Conseil malien des Chargeurs, du Conseil Malien des Transporteurs Routiers, de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali, des directeurs des Entrepôts maliens dans les ports de transit et des représentants des ports de transit, Côte d’Ivoire, Guinée, Togo et  Mauritanie.

« Nous devons être proactifs pour assurer de façon efficace la fluidité du trafic afin d’améliorer les ressources propres des Entrepôts et de veiller surtout à leur gestion rigoureuse. Toute dépense doit obéir aux règles d’orthodoxie des finances publiques », a indiqué le Ministre des Transports.

Compte tenu de sa situation de continentalité, le Mali a adopté la politique de diversification de ses voies d’accès à la mer à savoir la signature des accords de coopération en matière de transport et de transit maritimes avec la plupart des pays côtiers, notamment le Bénin, la Côte d’Ivoire, la Mauritanie, le Ghana, la Guinée, le Sénégal et le Togo.

Sur la base de ces accords, les gouvernements des pays de transit ont accordé des facilités, notamment l’utilisation des installations portuaires et l’affectation des espaces d’entreposage (magasins et terre-pleins) dans les domaines portuaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here