En Côte d’Ivoire, Société Générale réalise un bilan à deux chiffres au premier semestre malgré le Covid-19

0
Aymeric Villebrun, directeur général de la SGCI

L’équipe managériale de la Société Générale de Côte d’Ivoire (SGCI) était face à la presse ce mercredi 14 octobre par visioconférence pour présenter le bilan des résultats financiers de la banque sur l’exercice du premier semestre 2020.

Une performance à 2 chiffres malgré les aléas de la crise sanitaire mondiale du Covid-19. C’est ainsi que se présente le bilan des résultats financiers de la SGCI sur le premier semestre 2020, présenté à la presse par la direction générale tenue par Aymeric Villebrun lors d’une visioconférence le 14 octobre 2020.

Les indicateurs au tableau de bord se présente comme suit : un Fonds de commerce dynamique, des revenus en croissance avec un PNB en progression de 10% soutenu par la MNI (+17%) en lien avec l’évolution des encours moyens de crédits (+12%) dans la lignée des Push Retail/PME couplé à un coût relativement bas et ‘’maitrisé’’ de ses ressources. Retraitée de la provision sectorielle, la dynamique de croissance du Résultat net ressortirait à +9%. On note également la Croissance contenue des Frais Généraux qui restent quasiment stables (+1%) résultant des mesures de rationalisation des coûts dans le contexte de crise sanitaire et des initiatives de digitalisation. La position de liquidité favorable sur le T2-20, le Ratio L/D à 76% au mois de juin 2020, le respect des ratios réglementaires de liquidité (LT et CT), ainsi que la réalisation d’opérations interbancaires sur le marché calendrier prudentiel ajusté, le décalage d’un an du calendrier prudentiel  et le respect des exigences (ratio de solvabilité, levier), trajectoire de distribution non impactée sont aussi les éléments de ce bilan qui confirment cette bonne performance de la SGCI. Avec un résultat Net quasiment stable (+2% vs 06/2019) sous l’effet d’un CNR en forte croissance intégrant une provision sectorielle de 2,2 GXOF ; un Ratio de solvabilité en hausse de près de 231 bps à 13% au 30 juin 2020 en lien avec le renforcement des exigences prudentielles (convergence du secteur bancaire ivoirien vers les normes Bâle 2/3). Le profil risque reste prudent avec  < 4% d’exposition aux secteurs sensibles (automobile, tourisme, aérien et autres transports) et la diversification sectorielle : aucun secteur ne représente plus de 15% avec en premier secteur celui du commerce de gros, suivi de l’industrie agro-alimentaire (12%) et des télécommunications (11%).

Avec un taux de +8% de clients actifs dans le fonds de commerce SGCI vs S1-19, une atteinte de la cible de C/I qui s’est améliorée de +400 bps vs S1-19 et  34% du maillage physique en Province vs 29%  fin 2018, on peut estimer avec le DG Aymeric Villebrun que la SGCI présente pour ce premier semestre 2020, en tout cas, « un bilan solide et un portefeuille de qualité ». Mais sur le marché financier, depuis le début de l’année 2020, le titre SGCI est en baisse de -15% à 6 515 FCFA (vs -19% pour l’indice BRVM C et -13% pour l’indice BRVM FINANCE).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here