Guinée : l’aéroport de Conakry va faire peau neuve

0
Vue partielle de la maquette du projet.

La nouvelle convention de concession, de modernisation et d’exploitation de l’aéroport international de Conakry a été officiellement amorcée. La joint-venture regroupant le groupe ADP, Africa 50 et l’État Guinéen dans la nouvelle société SOGEAG (société de gestion et d’exploitation de l’aéroport de Gbessia) a posé le 10 octobre 2020, la première pierre des travaux d’extension et de modernisation de la plateforme aéroportuaire.

Finalisé depuis le 17 février 2020, le projet de rénovation de l’aéroport de Conakry dont le coût est estimé à 150 millions d’euros permettra de moderniser et d’accroitre la capacité des infrastructures aéroportuaires, notamment celle du terminal passager qui va doubler pour atteindre 1,5 million de passagers en 2030.

Ces nouvelles infrastructures seront exploitées par la SOGEAG, la nouvelle société née de la convention de concession Africa 50-ADP-Etat Guinéen, et qui remplace d’office l’ancienne SOGEAC. « Cet ouvrage fera la fierté de la Guinée et ouvrira un nouveau chapitre dans ses liens avec l’international. Cette étape cruciale que nous célébrons aujourd’hui est l’aboutissement d’un travail acharné de toutes les parties sur un délai relativement court en dépit de la survenue du covid-19. Nous avons pour objectif de faire de l’aéroport de Conakry une référence en Afrique; pas seulement du point de vue infrastructurel, mais aussi de sa structuration. Ce projet mettra en exergue les enjeux stratégiques et l’impact important des partenariats entre le secteur privé et les États Africains », a déclaré Kader Hassan de la SOGEAG.

Le directeur général de la SOGEAG, Sékou Mai Diarra, a pour sa part souligné que le but ultime du projet est de faire en sorte que l’Aéroport de Conakry réponde aux standards internationaux. « Il s’agit de la construction d’une nouvelle aérogare de 20 mile m2 avec 4 passerelles télescopiques, un nouvel aéroport de fret import-export avec air d’exploitation côté ville et piste, un nouveau pavillon présidentiel et un parking dédié, un nouveau siège pour la nouvelle SOGEAG, une nouvelle clôture périmétrique du nouveau domaine aéroportuaire d’environ 10 km, un nouveau parking entrée-sortie automobiles, etc. », a-t-il précisé.

Pour le groupe ADP représenté par son directeur exécutif, Devauchelle, la pose de la première pierre symbolise à la fois l’ambition et un souffle de renouveau pour l’aéroport de Conakry. Tout en saluant les efforts déjà consentis dans la promotion de l’Aéroport de Conakry, il a rassuré quant à la viabilité du projet et le respect des délais de livraison dont la durée sera de 27 mois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here