Le français Total vise la neutralité carbone d’ici 2050

0
Total

Total réduit son exposition aux énergies fossiles. Le groupe français qui a présenté mercredi sa stratégie et ses perspectives aux investisseurs, a annoncé qu’il allait progressivement augmenter ses investissements dans les énergies renouvelables et l’électricité afin de réduire sa dépendance aux produits pétroliers et de se transformer en un “groupe multi-énergies”. Le groupe énergétique français a par ailleurs indiqué que son dividende était “soutenable” avec un baril de pétrole à 40 dollars.

Pour se transformer en un groupe multi-énergies, Total compte augmenter sa production d’énergie à partir de gaz naturel liquéfié (GNL) et d’électricité, “les deux marchés en plus forte croissance” selon le communiqué du groupe. Au cours des dix prochaines années, la production d’énergie de Total devrait atteindre 4 millions de barils équivalent pétrole par jour (bep/j), contre 3 millions de bep/j actuellement. “Les investissements rentables dans les renouvelables et l’électricité augmenteront progressivement en passant de 2 à 3 milliards de dollars par an, et représenteront alors plus de 20% des investissements nets du groupe”, a indiqué Total dans un communiqué.

Dans les dix prochaines années, les ventes de produits pétroliers sont attendues en baisse de près de 30% et ne représenteront alors plus que 30% des ventes totales du groupe. Le gaz contribuera à hauteur de 50% au chiffre d’affaires, les électrons, essentiellement renouvelables, à hauteur de 15% et les biocarburants à hauteur de 5%, estime Total qui vise la neutralité carbone d’ici à 2050.

Dans le pétrole, le groupe compte se concentrer sur les projets “à bas coût, en privilégiant la valeur par rapport au volume” et développer son portefeuille de projets ayant une rentabilité supérieure à 15% avec un prix du baril de 50 dollars.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here