LeadersAfrican Risk Capacity hors circuit pour ratisser plus large

African Risk Capacity hors circuit pour ratisser plus large

-

L’African Risk Capacity (ARC), la Mutuelle panafricaine de gestion des risques, a annoncé son intention d’élargir sa base de clients pour inclure des acteurs non souverains et diversifier son portefeuille de risques.

A travers sa filiale d’assurance commerciale, African Risk Capacity Limited (ARC Ltd), l’ARC a signé un accord de partenariat avec une insurtech nommée Pula dans le cadre de sa volonté d’élargir l’offre de sa capacité au-delà des seuls gouvernements. L’objectif est de fournir les meilleurs produits d’assurance indicielle agricole de leur catégorie pour protéger les agriculteurs africains des risques climatiques, en collaboration avec Pula, qui regroupe des assurances micro et méso paramétriques pour les acheteurs de transfert de risque agricole.

Jusque-là, l’institution fournit des produits d’assurance paramétrique en cas de catastrophe aux pays d’Afrique. L’Arc revendique la signature de 56 polices avec ses États membres pour 83 millions de dollars payés en primes pour une couverture d’assurance cumulative de 641 millions de dollars et la protection de 64,1 millions de personnes vulnérables. populations des pays participants. En outre, la nouvelle politique ambitionne de souvrir aux non-souverains, permettant à l’ARC d’offrir une couverture à des entités telles que les agriculteurs dans un pays où le gouvernement n’a pas de politique ARC.

Pour se faire l’ARC compte sur son nouveau partenaire, Pula, qui a assuré des investissements agricoles d’une valeur de 520 millions de dollars dans 11 pays d’Afrique en travaillant avec les gouvernements, les sociétés d’intrants et les fournisseurs de crédit avec des paiements de primes de plus de 18 millions de dollars et des indemnités d’assurance de 5,5 millions de dollars. Début septembre, l’ARC avait annoncé le lancement d’un produit visant à couvrir les risques de dommages liés aux inondations dans ces pays membres. Un produit déjà en phase pilote en Côte d’Ivoire, au Ghana, en Gambieet au Togo. 

Amadjiguéne Ndoye
journaliste économique, titulaire d’un Master II en Communication et Journalisme de l'Institut Supérieur des Sciences de l’Information et de la Communication de Dakar (ISSIC). Grande amatrice de lecture et de musique. Féministe dans l'âme et passionnée de mode.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X