A quelques heures du premier débat des présidentielles américaines, Donald Trump réclame un contrôle anti-dopage de son adversaire

0
Joe Biden et Donald Trump.

Distancé de dix points dans les sondages, Donald Trump tente, à quelques heures d’un débat crucial, prévu mercredi 30 septembre à 1h 00 GMT du matin, de déstabiliser son adversaire. Le locataire de la Maison Blanche réclame un contrôle anti-dopage convaincu que la vigueur retrouvée de Joe Biden, 78 ans, était tout sauf naturelle. «Je vais fermement exiger un test antidopage pour Joe Biden l’endormi avant ou après le débat mardi soir», avait twitté Donald Trump, dimanche, tout en continuant de soutenir que le démocrate porte les couleurs de l’extrême gauche.

La même accusation avait été portée en 2016 contre Hillary Clinton. Sûr de sa méthode qui consiste à ironiser sur son adversaire, Donald Trump estime que les performances de son adversaire lors des débats ont été “inégales” comme jamais, pour dire les choses gentiment. Seuls des médicaments ont-ils pu provoquer ces écarts ???”. Le milliardaire chercherait-il à faire oublier une enquête journalistique qui le montre endetté, à la tête d’un empire immobilier criblé de dettes et qu’il aurait garanti de sa personne.

Face aux attaques du président sortant, Joe Biden a déploré la méthode d’un homme abonné aux mensonges: “Ce sera essentiellement attaques personnelles et mensonges”, “c’est tout ce qu’il sait faire”, a-t-il dit au sujet du milliardaire républicain. “Il ne sait pas comment discuter des faits. Il n’est pas si intelligent que ça”, a-t-il poursuivi alors que son équipe de communication s’est faite plus cinglante: « Si le président pense que la meilleure façon de présenter ses arguments c’est par l’urine, alors qu’il ne se gêne pas », a déclaré la directrice de communication du candidat démocrate, Kate Bedingfield.

Réputé bon débatteur, Donald Trump doit cependant faire face au terrible bilan du Covid-19 (200 000 morts et 7 millions de cas) et aux révélations fracassantes sur sa feuille d’impôt. Après ce premier duel de 90 minutes modéré par le journaliste de Fox News, Chris Wallace, deux autres débats sont prévus avant la présidentielle du 3 novembre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here