La réduction surprise du taux assomme le Naira

0
This picture taken on January 29, 2016 in Lagos shows 1000 naira banknotes, Nigeria's currency. Nigeria's central bank governor, Godwin Emefiele, on January 26 dismissed calls to devalue the naira in his monetary policy committee statement. Instead he chose to continue propping up the currency at 197-199 naira to the dollar and maintain foreign-exchange restrictions. As a result, the naira on the black market is hovering around a record low of 305, fuelling complaints from domestic and foreign businesses who can't access dollars required for imports. / AFP / PIUS UTOMI EKPEI (Photo credit should read PIUS UTOMI EKPEI/AFP/Getty Images)

Le Naira a subi plus de pression sur le marché parallèle, se négociant à 467 contre le dollar, après que la Banque Centrale du Nigeria (BCN) ait abaissé les taux d’intérêt de 100 bps à 11,5 %, dans un mouvement surprise visant à stimuler la reprise après la chute des prix du pétrole au début de l’année et les effets du coronavirus.

Une note de service partagée avec les
banques signalant la rareté croissante des dollars sur le marché, laisse entrevoir la possibilité de nouvelles restrictions pour limiter les achats de devises, car les ventes par Bureau de Change sont clairement insuffisantes pour répondre à la demande.

«Avec de telles restrictions à l’horizon, nous nous attendons à ce que le Naira soit à la baisse et à une certaine stabilité à court terme », indique l’analyse hebdomadaire de AZA, première plateforme panafricaine non bancaire de fournitures de devises.

Source: AZA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here