GuarantCo Management Company (GMC) propulse deux cadres africains aux commandes

0

Un remaniement de l’équipe de direction pour mieux tirer parti des perspectives de croissance et constituer un portefeuille de 2 milliards de dollars US d’ici 2025

GuarantCo Management Company (GMC), gestionnaire de fonds de GuarantCo et filiale de Cardano Development, a procédé à une série de changements au niveau de sa direction. Ainsi, à partir du 1er juillet 2020, Nishant Kumar, actuellement directeur régional pour l’Asie du Sud, prendra le poste de directeur général pour l’Asie. Jules Samain, actuellement directeur régional pour l’Afrique de l’Ouest et du Nord, a été promu directeur général pour l’Afrique, remplaçant Janice Kotut -Sang, actuellement directeur régional, Afrique orientale et australe, qui a été promue directeur général de PIDG InfraSolutions. PIDG InfraSolutions est une initiative récente qui vise à augmenter le nombre de projets d’infrastructure financés à long terme en devises locales. Ses activités se concentrent principalement dans les pays à faibles revenus en Afrique et en Asie.

Janice Kotut -Sang était auparavant directrice régionale de GuarantCo en Afrique orientale et australe basée à Nairobi. Janice a plus de cinq ans d’expérience avec GuarantCo et dix ans d’expérience bancaire avec Standard Chartered Bank. Elle a travaillé en Asie, au Royaume-Uni et au Kenya dans divers rôles de stratégie commerciale et de création. Janice est titulaire d’un LLB de l’Université de Warwick et d’un LLM du King’s College de Londres et d’un Executive MBA de la Said Business School d’Oxford.

Pour sa part, Jules Samain, nouveau directeur général pour l’Arique, aura pour rôle de développer depuis Nairobi l’activité de GuarantCo à travers le continent. Avant de rejoindre GuarantCo il y a sept ans, ce cadre bilingue était directeur général d’Ecobank Capital pour les pays d’Afrique centrale où il a dirigé des financements majeurs dans les secteurs du pétrole, du gaz, de l’énergie, de l’agriculture, de l’immobilier et des télécommunications. Par la suite, il a dirigé l’activité de banque d’entreprise de BGFI Bank au Cameroun. Titulaire d’un Master en droit des affaires de l’Université de Yaoundé II (Cameroun) et d’un MBA de la Cass Business School (City University of London), Jules aura donc le défi d’accompagner GuarantCo dans ses objectifs 2025.

Objectif stratégique 2025

A travers ce remaniement, GuarantCo, société membre du PIDG, disposera de plus de ressources managériales pour saisir les opportunités de croissance futures et atteindre son objectif de constituer un portefeuille de 2 milliards de dollars US d’ici 2025. Les nouveaux directeurs généraux intégreront le Comité exécutif de GuarantCo Management Company.

« Depuis notre fondation en 2005, nous avons fait beaucoup de chemin. Ces dernières années, nos activités ont pris une ampleur considérable et nous avons créé un impact sur le développement grâce à l’appui permanant des cinq gouvernements du G20 qui nous apportent leur financement, du Private Infrastructure Development Group, de Cardano Development, du gestionnaire de fonds de GuarantCo et de notre équipe de collaborateurs dévoués. Compte tenu des diverses occasions de croissance que nous avons créées et notre objectif d’établir un portefeuille de 2 milliards de dollars US d’ici 2025, la viabilité financière est devenue une priorité majeure. C’est en ayant les bonnes personnes à la bonne place que nous arriverons à atteindre cet objectif. C’est pourquoi je suis ravi par ces récentes nominations aux fonctions de haute direction, car nous disposons à présent des atouts nécessaires pour assurer le succès futur de l’entreprise » a déclaré Lasitha Perera, PDG de GuarantCo.

GuarantCo mobilise des investissements à long terme du secteur privé en monnaie locale pour des projets d’infrastructure et soutient le développement des marchés de capitaux locaux dans les pays à faible revenu d’Afrique et d’Asie. GuarantCo est financé par cinq gouvernements du G20, dont le Royaume-Uni, la Suisse, l’Australie et la Suède, via le PIDG, et les Pays-Bas, via le FMO et le PIDG.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here