Secteur minier au Mali : l’australienne Graphex Mining se positionne dans les zones Lakanfla et Tabakorolé

1

Selon un document reçu auprès du ministère des mines et du pétrole « la compagnie australienne Graphex Mining a conclu un accord pour acquérir jusqu’à 80 % d’intérêts dans les projets d’or Lakanfla et Tabakorole, au Mali. Le même confirme que « pour la société déjà active en Tanzanie sur le projet de graphite Chilalo, cette acquisition marque une opportunité de diversification de son portefeuille alors que l’or est le produit qui résiste le plus à la crise sanitaire actuelle », précise le document. La société investira bientôt pour réaliser des études de faisabilité pour les deux actifs. D’ores et déjà, le secteur aurifère malien aiguise l’appétit Graphex Mining.

Notre source explique « l’accord a été conclu avec Glomin Services qui détenait précédemment le droit d’acquérir auprès d’Altus Strategies jusqu’à 80 % d’intérêts dans les projets si elle les conduit jusqu’au stade de l’étude de faisabilité définitive ». Avant de dire que cette tâche incombera désormais à Graphex, qui commencera par lever des fonds pour soutenir l’exploration. Mais, Altus conserve une redevance de 2,5 % sur les revenus nets de fonderie.

Notons que la co-entreprise entre Altus et Graphex est une bonne nouvelle pour le développement de ces deux projets prometteurs au Mali. Selon une source proche du dossier, « Il y a de quoi espérer que les activités d’exploration s’accélèrent dans les prochaines semaines afin de confirmer le potentiel de ces deux zones aurifères » dit-il.

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour toujour la même histoire des entreprise occidentale ce servent dans nos ressources pour s’enrichir on comprend pourquoi la France ne veut pas quitté ce pays !!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here