Angola: Isabel Dos Santos pourrait concourir à la présidentielle 2022

1

La milliardaire et fille de l’ancien président angolais, Isabel Dos Santos, pourrait concourir à la présidentielle de 2022 dans son pays. «Le pouvoir angolais actuel fournit autant d’efforts pour bloquer Isabel Dos Santos parce qu’ils savent qu’elle a un grand avantage pour être candidate à l’élection présidentielle», estime son entourage. «Mon père a laissé un grand héritage politique que moi et de nombreux angolais aimerions voir respecté. L’Angola est ma patrie. Je ferai tout ce que j’ai à faire pour défendre et rendre service à ma terre et à mon pays», avait-elle répondu dans une interview à la chaîne portugaise RTP3 en janvier 2020.

La candidature pourrait justifier la pression diplomatique et politique qu’exerce le pouvoir angolais pour tenter d’obtenir des mesures visant à mettre en difficulté ses investissements. Il essaie aussi de la disqualifier à concourir pour la prochaine présidentielle. «Les raisons évoquées par la justice angolaise, non seulement qu’elles sont basées sur des preuves et documents falsifiés, c’est sur base de ces documents que les journalistes de l’ICIJ auraient travaillé. Ceux qui tirent les ficelles sont passés par des intermédiaires pour lancer les journalistes sur des fausses pistes d’investigations. Si les autorités angolaises ont pu se procurer un faux passeport pour compromettre Isabel, qu’est ce qui ne dit pas que les documents fournis aux journalistes ont aussi pu être falsifiés pour ternir l’image de la femme d’affaires? Aussi, beaucoup parmi ceux qui ont écrit sur le sujet contre Isabel n’ont jamais mis les pieds en Angola», soutiennent les partisans de la milliardaire angolaise. Zone contenant les pièces jointes.

1 COMMENTAIRE

  1. On voit que cette dame sait se payer des consultants “creatifs” en relations publiques. Elle arrive a detourner l’attention de ses detournements massisfs a son passif et celui de sa famille et nous faire croire qu’elle est “victime” d’un acharnement politique puisqu’elle serait candidate populaire ( dans son imagination) a la presidence en 2022. Quelle blague….

    Tout comme un certain Vital Kamerhe en RDC voisine qui veut nous detourner de ses vols de deniers publics et de la Justice a ses trousses en invoquant la meme logique boiteuse de “victime” politique vu sa candidature en 2023 (d’ailleurs improbable) …

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here