Le Consortium SMB-Winning signe avec laGuinée la convention de base pour l’exploitation des blocs I et II des gisements de Simandou

0

Suite à l’approbation en Conseil des Ministres du Gouvernement de la République de Guinée le jeudi 4 juin 2020 de la signature de la convention de base pour l’exploitation des gisements de minerai de fer des blocs I et II de Simandou, le Consortium SMB-Winning et le gouvernement guinéen ont signé aujourd’hui la convention de base d’une durée de 25 ans au Ministère des Mines.

La cérémonie s’est déroulée en présence du Ministre des Mines, M. Abdoulaye Magassouba, du Ministre du Budget, M. Ismael Dioubaté, ainsi que M. Fadi Wazni, Président du Conseil d’Administration de la SMB, M. Frédéric Bouzigues, Directeur Général de la SMB, M. Ismael Diakité, Directeur-Général Adjoint de la SMB et Président de la Chambre des Mines de Guiné, ainsi que Mme Jiang Xiaobei et Mme Molly Zhao représentant Shandong Weiqiao et Winning International Group.

Étaient également présents le chargé de mission économique à l’Ambassade de France, M. Loïc Peringuey, le conseiller économique et commercial à l’Ambassade de la République Populaire de Chine en République de Guinée, M. Wang Baozhong, ainsi que de nombreux partenaires techniques du projet comme Total, PwC, la Société d’Expertise Environnementale et Sociale (SEES), Louis Berger, et la Société Générale de Banque en Guinée (SGBG).

Pour la valorisation de ce gisement, une procédure d’appel d’offres avait été organisée par le Ministère des Mines et de la Géologie pour l’attribution des droits miniers sur les gisements de minerai de fer des blocs I et II de Simandou. Dans le cadre de cet appel d’offres, le Consortium SMB-Winning s’est fait accompagner par le cabinet d’avocat August Debouzy et le cabinet d’audit PwC. À la suite de cette procédure, le Consortium SMB-Winning a été déclaré adjudicataire provisoire le 12 novembre 2019 face à la société australienne Fortescue Metals Group (FMG) après l’examen des candidatures par une commission interministérielle et plusieurs cabinets indépendants mandatés par le gouvernement de la République de Guinée.

Dans le cadre de l’exploitation des gisements des blocs I et II de Simandou, le Consortium SMB-Winning s’engage à exporter son minerai via le territoire guinéen, en construisant notamment une voie ferrée d’environ 650 kilomètres, ainsi qu’une plateforme portuaire multimodale à Matakong dans la préfecture de Forécariah sur les côtes guinéennes. En parallèle, le Consortium SMB-Winning compte également créer un corridor de croissance agricole le long de la voie ferrée ainsi que construire une aciérie en partenariat avec d’autres opérateurs une fois les études de faisabilité validées.

L’ensemble de ce projet porte l’investissement du Consortium à un montant estimé à 15 milliards de dollars US, dont 6 milliards de dollars US d’investissements sur fonds propres. Au-delà des nombreuses retombées en termes d’emplois directs et indirects ainsi que d’achats locaux, le Ministère des Mines et de la Géologie estime que les revenus directs de l’État seront de l’ordre de 15,5 milliards de dollars US sur la durée de la convention.

En termes de calendrier, le Consortium a prévu un démarrage immédiat des études et travaux de recherche pour présenter une étude de faisabilité à l’État guinéen dans un délai de 30 mois suivant la date d’entrée en vigueur de la convention. Les travaux de construction de la mine commenceront immédiatement après que l’étude de faisabilité soit validée et la première production commerciale sera atteinte dans un délai de 74 mois.

Depuis sa création en 2014, le Consortium SMB-Winning – formé par l’armateur singapourien Winning Shipping, le producteur chinois d’aluminium Shandong Weiqiao, le spécialiste franco-guinéen de transport et logistique United Mining Supply (UMS), et le groupe Yantaï Port – est devenu le premier exportateur de bauxite de Guinée, avec 42 millions de tonnes produites en 2018. La SMB emploie 9 000 personnes dans la région de Boké et a construit deux terminaux fluviaux – Dapilon et Katougouma – rattachés au port de Boké. La conception du projet industriel du Consortium prend en compte le contexte environnemental et social tout au long de la chaîne des opérations, et s’appuie sur des entreprises de référence comme SEES et Louis Berger pour définir sa politique RSE tout en collaborant avec des ONG guinéennes et internationales.

Alors qu’elle a déjà investi près de 1,5 milliard de dollars US dans ses activités dans la région de Boké, la SMB a également lancé le Projet Boffa-Boké, comprenant une ligne de chemin de fer de 135 kilomètres dans un corridor s’étendant du terminal fluvial de Dapilon aux nouvelles zones minières de Santou II et de Houda, ainsi qu’une future raffinerie d’alumine dans la région de Boké. L’investissement total consenti pour l’intégralité du Projet Boffa-Boké par le Consortium est estimé à 4,5 milliards de dollars US.

Pour M. Sun Xiushun, Président Directeur Général du Consortium : « En signant cette convention dans une période de pandémie et en pleine contraction de l’économie mondiale, le Consortium SMB-Winning envoie un signal fort au peuple guinéen sur sa volonté d’investir sur le long terme en Guinée. C’est un signe de confiance de la part des parties prenantes guinéennes dont nous sommes honorés ».

« Face à la pandémie, nous avons un double objectif : garantir la sécurité sanitaire des employés et des communautés tout en maintenant l’activité, explique Fadi Wazni, Président du Conseil d’Administration de la SMB. Pour exécuter ce projet gigantesque, nous avons besoin du concours de tous : nos actionnaires bien sûr, nos cadres et nos collaborateurs, l’administration et les communautés. Nous appliquons cette logique à tous nos grands projets, celle d’une approche inclusive donnant une part importante à l’adhésion de tous à notre modèle de développement ».

À propos du Consortium SMB-Winning

Fondé en 2014, le Consortium SMB-Winning regroupe quatre partenaires mondiaux dans les domaines de l’extraction, de la production et du transport de minerais : le singapourien Winning Shipping Ltd, armateur asiatique de premier plan ; UMS, une société de transport et de logistique présente en Guinée depuis plus de 20 ans ; Shandong Weiqiao, une société chinoise leader dans la production d’aluminium, forte de 160 000 employés et d’un chiffre d’affaires annuel de 45 milliards de dollars US; et le groupe Yantaï Port, grande entreprise chinoise de construction et de gestion portuaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here