La RDC va rembourser sa dette de 555 millions USD à Eximbank of China

4

La RD Congo va rembourser sa dette de 555 millions USD contractées auprès d’Eximbank of China avec 90% des recettes de Go Pass que va générer l’IDEF de 2021 à 2023.

Les fonds empruntés sous le régime du président Joseph Kabila étaient destinés à la construction de nouvelles aérogares de N’Djili à Kinshasa et de Loano à Lubumbashi..

« Lors de trois prochaines années, les 90% des revenus de l’IDEF servirons à financer le remboursement du prêt auprès d’eximBank of China de respectivement 354 233 241 USD pour la construction de la nouvelle aérogare de l’aéroport de Kinshasa/Ndjili et 201 131 205 USD pour celle de la nouvelle aérogare de l’aéroport de Lubumbashi/Loano. Cette redevance a donc un avenir qu’il nous faut garantir, comme pouvoirs publics », a expliqué le ministre des Transports, Didier Mazenga, répondant mercredi 27 mai 2020 à une question orale sur les affectations de recettes de Go-Pass récoltées par la Régie des voies aériennes (RVA).

“Pour le Gouvernement, cette redevance acceptée et acquittée par tous, expatriés comme nationaux, est une contribution citoyenne à un effort national qui valait la peine d’être entrepris et vaut la peine d’être poursuivi. D’où, la nécessité pour tous les acteurs-publics ou privés impliqués de sécuriser cette redevance. Il incombe donc aux gestionnaires et à tous les intervenants d’amplifier les acquis en comblant les carences qui restent à combler et les points forts sur lesquels il faut s’appuyer pour des actions futures améliorées, dans le sens de toujours garantir plus de transparence et de saine gestion, en un mot des bonnes pratiques de bonne gouvernance”, a-t-il précisé.

Entre 2014 et 2019, ce sont 138 millions USD qui ont été mobilisés par la RVA pour le compte de cette redevance.

Suivant l’évolution des recettes collectées, il s’observe une courbe ascendante partie de 19,3 millions USD en 2014 pour 27,6 millions en 2019 en passant respectivement par 21,7 millions USD en 2015, 22,7 millions USD en 2016 et 24,6 millions USD en 2018.

“La seule année qui a connu une légère baisse par rapport à ce rythme croissant aura été 2017 avec 22 millions USD. Et cette redevance dite Go Pass sert exclusivement à la modernisation des infrastructures aéroportuaires, au renouvellement et à la maintenance des matériels aéronautiques et autres équipements nécessaires à la navigation aérienne. Comme pour dire qu’elle n’intervient que pour les besoins d’investissements et nullement pour la prise en charge du fonctionnement de la RVA”, a dit le ministre des Transports.

En fait les travaux de construction de la nouvelle aérogare de N’Djili avaient été lancés le 2 mai 2018 par Joseph Désiré Kabila, Chef de l’État, pour une durée de 36 mois.

“Une fois achevé, la nouvelle aérogare devra être en mesure d’accueillir un flux annuel de 3 millions des passagers et permettre à l’aéroport de N’Djili d’être un Hublot international en Afrique grâce, notamment, à sa garantie de sécurité et de service de haute qualité répondant aux normes de l’organisation de l’Aviation civile internationale (OACI) conformément à la norme de service de classe C”, renseigne une source aéroportuaire.

Ainsi, contrairement au premier projet, le deuxième, celui de la nouvelle aérogare de la Loano, n’a pas encore été officiellement lancé alors qu’il était prévu que le gouvernement démarre les travaux de construction à Lubumbashi, chef-lieu du Haut-Katanga, en juin 2018.

4 Commentaires

  1. Pendant ce temps là, les pays européens annulent la dettes des pays en voie de développement.
    Pour la chine, il faut acheter chinois et rembourser vite !

  2. Le remboursement est possible tout de suite si le gouvernement se décide à faire le ratissage de la totalité des billets en dollar qui sont utilisées lors des payement ici et là, et les remplace par la monnaie nationale.
    La RDC se portera mieux si le gouvernement interdit l’utilisation du dollar dans les échanges commerciaux.

  3. Ce ministre soit deconne(donc jette de la poudre aux yeux) ou il ne sait pas faire de petits calculs.

    Si en 5 ans durant de “temps normaux”, de 2014 a 2019, les redevances de “Go-Pass” n’ont fourni que $138 Million, par quel miracle ces redenvance fourniraient-elles les $400 Million qui restent a rembourser aux Chinois durant 3 ans a venir, donc allant de 2021 a 2023, puisque 2020 est deja” caput” avec l’arret presque total du traffic aerien de, et vers, la RDC a cause du Covid-19. D’ailleurs, nous parions, connaissant les pratiques de corruption et detournements en RDC jusqu’a la presidence meme, que les redevances “Go-Pass” attendues prendront de destinations inconnues -comme dans les annees precedantes.

    s.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here