Nana Akufo-Addo, président du Ghana.
L’agence Moody’s a affirmé en date du 17 avril que la perspective positive de la note à long terme du Ghana reste à B3 avec une perspective qui tombe de positive à négative. La décision de changer les perspectives en négatif reflète les risques croissants, émanant finalement de l’épidémie de coronavirus et les répercussions sur le financement du service de la dette. L’épidémie a provoqué un choc sans précédent dans un large éventail de secteurs, marchés et régions du monde. Moody’s le considère comme un risque social compte tenu des implications pour la santé et la sécurité publiques et, indirectement,


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis