Au soir du 13 avril 2020, l’Afrique présentait 14 525 cas confirmés de coronavirus et 788 décès, indique le Centre pour la prévention et le contrôle des maladies de l’Union africaine. Selon cet organisme, quatre pays ont dépassé la barre des 1 000 cas. Il s’agit de l’Afrique du Sud, de l’Algérie, de l’Égypte et du Maroc, des pays qui présentent des infrastructures sanitaires relativement dépassées et des capacités de dépistage au dessus de la moyenne.

L’Afrique du Sud compte 2173 cas, 410 guérisons et 25 décès. L’Algérie fait état de 1914 cas, 293 décès et 591 guérisons. L’Egypte recense 2065 cas, 589 guérisons et 159 décès. Le Maroc  dénombre pour sa part, 1661 cas, 177 guérisons et 118 décès.

  Selon le Centre pour la prévention et le contrôle des maladies de l’Union africaine, 2 570 personnes ont été déclarées guéries de la maladie sur le continent.

5 Commentaires

  1. Ça veux dire que y’a Dieu dedans et que Jésus est la vie, la vérité et le chemin nul ne peut sauver autrement que lui. C’est Jésus qui guéri et c’est Jésus qui sauve.

  2. Il serait intéressant de calculer le pourcentage de cas infectés et de morts pour avoir une véritable idée la gravité de la « pandémie »…

    Pourcentage d’infectés : (14525 / 1 216 000 000) * 100 = 0.001%
    Pourcentage de morts : (788 / 1 216 000 000) * 100 = 0.000064%

  3. Je ne sais pas si vous êtes au courant des moyens et des équipements pour face à la pandémie par le Maroc avant de les résumés en infrastructures dépassées.
    Vous devez corriger votre connaissance.

  4. Paradoxal ! Les pays les plus pauvres ont les meilleures statistiques !
    C’est bien sûr impossible !
    Je pense que les pays pauvres ont un taux de mortalité très élevé de manière générale par rapport aux pays riches. Le confinement a certainement diminué le nombre de morts dus à la faiblesse des normes de sécurité des infrastructures d’une part (ce qui a probablement désengorgé les hôpitaux), d’autre part le nombre de morts que provoque le coronavirus dans les pays pauvres est probablement inférieur à celui provoqué par l’activité en temps normal. Hors période de confinement, les accidents de la route, les accidents domestiques, les accidents de travail et autres drames doivent être assez important dans les pays pauvres à cause de l’absence de norme de sécurité rigoureuse.

    Les pays pauvres ont ils la capacité de nous livrer des statistiques fiables ? Je ne le pense pas.
    Il n’y a pas de performance miracle ! C’est seulement que les chiffres publiés doivent être lu avec beaucoup d’attention.
    C’est un mirage statistique hélas !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here