Covid 19: en Côte d’Ivoire, un centre saccagé par des riverains apeurés

0
En Côte d'Ivoire, la théorie du complot autour du covid-19 fait son chemin.

Tables endommagées, tôles arrachées, gravats et barres de fer bloquant la circulation…. C’est le spectacle que présentait le stade de la Bae et ses environs, dans la commune de Yopougon (banlieue d’Abidjan), ce dimanche 5 avril. En effet, pour faire face à la riposte du Covid 19, un site avait été repéré pour implanter un d’accueil pour recevoir des infectés dont un compartiment pour le dépistage. Mais, cette démarche a été contestée par les riverains qui ont saccagé toutes les installations sous prétexte qu’ils n’ont été ni informés ni consultés. «Il y a deux communes qui enregistrent plus de cas des personnes contaminés qui sont Cocody et Marcory. Pourquoi le gouvernement n’installe pas des tentes dans ces communes plutôt de que de venir ici ? », s’insurge un habitant de Yopougon Toit rouge, où est situé le stade de la BAE.

L’air surchauffé et portant en main un gourdin, l’homme reprend à son compte les thèses des théorie du complot qui fleurissent sur internet et par le bouche-à-oreille. Nombre d’habitants de ce quartier populaire croient que ce centre risque de créer une grande contamination dans la zone. Certains riverains vont plus loin en clamant que c’est parce que le gouvernement cache des choses à la population. «Qu’ils nous disent la vérité! Vous avez indiqué que le centre d’accueil de Yopougon sera au complexe Jesse Jackson, pourquoi venir au stade la Bae qui est moins grand que le complexe ? » lance un jeune cadre du quartier, apparemment influencé par le débat sur la vaccination né des propos déplacés de deux scientifiques français sur LCI.

Au moment où nous quittions les lieux, les riverains avaient pris d’assaut la voie ceinturant le stade de la Bae sous l’œil impuissant de quelques policiers réduits à faire profil bas, voire à céder du terrain. Dans un message diffusé sur la Radiodiffusion télévision ivoirienne (Rti1), ce dimanche 5 avril, le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Aka Aouélé annonçait que le nombre d’infecté est passé à 261 cas, avec 16 nouveaux ce dimanche. Mais, l’on note 37 guéris et 3 décès.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here