Finance : la signature de l’Etat ivoirien toujours ausi bien cotée au niveau des investisseurs

0
Le président Alassane Ouattara de Côte d'Ivoire.

Malgré l’incertitude sur l’impact de la pandémie du coronavirus sur les finances publiques de la Côte d’Ivoire, les investisseurs opérant sur le marché financier de l’Union monétaire ouest africaine (UMOA) ont encore fait confiance à la signature de ce pays en sur-souscrivant à l’émission d’adjudication aux bons assimilables du trésor (BAT) à 91 jours organisée le 31 mars 2020 par le trésor public ivoirien en partenariat avec l’Agence UMOA-Titres.

Le montant des soumissions globales des investisseurs s’est ainsi établi à 61,771 milliards de FCFA alors que celui mis en adjudication était de 30 milliards de FCFA. Ce qui donne un taux de couverture du montant mis en adjudication par les soumissions de 205,90%. A l’exception de la Guinée-Bissau et du Togo, tous les pays de l’UMOA ont participé à l’émission avec des montants variables. Les trois plus grosses soumissions proviennent de la Côte-d’Ivoire (27,270 milliards), du Sénégal (16 milliards) et du Niger (5,500 milliards).

Sur le montant des soumissions, l’émetteur a retenu 33 milliards de FCFA et rejeté les 28,771 milliards de FCFA restants, soit un taux d’absorption de 53,42%. A l’exception de la Côte d’Ivoire (9,703 milliards) et du Sénégal (5,297 milliards), le Burkina, le Mali et le Niger ont le même montant retenu par l’émetteur (5 milliards). Avec 3 milliards, le Bénin enregistre le plus faible montant retenu. Selon l’Agence UMOA-Titres, l’émetteur s’est engagé à rembourser les BAT le premier jour ouvrable suivant la date d’échéance fixée au 30 juin 2020. Les intérêts sont payables d’avance et précomptés sur la valeur nominale des bons qui est d’un million de FCFA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here