Coronavirus: avec 51 cas suspects, le Togo ferme ses frontières terrestres

3

Le gouvernement togolais a annoncé ce vendredi, de nouvelles mesures contre la propagation du coronavirus, dont la fermeture pour de toutes ses frontières terrestres aux passagers. Cette décision ne s’applique pas à la circulation des marchandises, précise un communiqué officiel publié cet effet. Elle devra être mise en œuvre sur la période du 20 mars au 3 avril, soit deux semaines. La mesure est annoncée conjointement avec d’autres, dont le « bouclage » de quatre villes dont Lomé à parti du samedi 21 mars, avec des contrôles stricts à certains endroits précis.

De même, le gouvernement interdit «jusqu’à nouvel ordre», la fréquentation de la plage tout le long du littoral, et décrète la fermeture des lieux de culte pour un mois, et de tous les établissements scolaires et universitaires pour une période de trois (3) semaines. Touché depuis le 5 mars par la pandémie, le Togo compte, à ce jour, 51 cas suspects cumulés au coronavirus selon les données de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), dont 12 cas confirmés et 5 liés au cas index. Annoncé guéri, ce dernier avait séjourné, entre le 22 février et 2 mars, successivement au Bénin, en Allemagne, en France, en Turquie avant de regagner le Togo via le Bénin par la frontière terrestre.

Lundi 16 mars, alors que ce cas était le seul confirmé jusque-là, le gouvernement avait pris des mesures dont la suspension de toutes les liaisons aériennes en provenance des pays comme l’Italie, la France, l’Espagne et l’Allemagne, et l’auto-isolement obligatoire de 14 jours pour toute personne arrivant dans le pays et ayant séjourné dans un pays à haut risque. D’ailleurs, 197 personnes en provenance de la France le 17 mars 2020 ont été mises en auto isolement à domicile.

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here