Angola: la nouvelle désillusion de Isabel Dos Santos

4
Isabel dos Santos et son mari Sindika Dokolo © Gisela Schober / amfAR15 / Getty Images

Isabel Dos Santos vient d’être lâchée par son avocat. La milliardaire angolaise, fils de l’ancien président, Eduardo Dos Santos, avait sollicité les services de Me João Carlos Silva pour défendre ses intérêts dans une bataille judiciaire qui l’oppose à son pays. La justice angolaise reproche à  Isabel dos Santos des faits de détournement d’un montant évalué à 1,1 milliard de dollars

Cette défection enregistrée dans l’équipe d’Isabel dos Santos intervient alors que le juge portugais Carlos Alexandre a ordonné, en date du 13 mars 2020, la saisie de tous les actifs détenus par Dos Santos au Portugal. En décembre, l’Angola a gelé 1 milliard de dollars de ses actifs dans le but de recouvrer des prêts publics impayés.

La dernière commande vise apparemment à empêcher Dos Santos de vendre sa participation de 42,5% dans la banque d’investissement Eurobic, estimée à 200 millions de dollars, et sa participation majoritaire dans le géant de l’ingénierie portugais Efacec, qu’elle a acquis en 2015 pour 220 millions de dollars.

Dos Santos a décrit les charges retenues contre elle et sa famille comme une «chasse aux sorcières à motivation politique». Celle qui faisait prospérer il y a peu l’idée d’une candidature aux présidentielles devrait en tout cas se trouver un nouvel avocat.

4 Commentaires

    • Comment voulez vous inciter les chefs d état africains à quitter le pouvoir soit à la fin de leurs mandats constitutionnels ou à la suite de défaite électorale?
      Non,il faut couvrir les chefs d état sortant d une immunité ainsi que leur épouse mais pas leurs enfants et autres parents.
      Des qu ils quittent le pouvoir,ce sont les règlements de compte,les humiliations quitte à étaler l image du pays.
      Ce président angolais à été vice président, et il savait tout ce qui se passait dans la gestion des fonds publics angolais mais il n a pas dit un seul mot,il est complice même s il n a pas bénéficié de ces détournements.
      Les cas en Angola, en Mauritanie en Gambie ne peuvent donner le courage à aucun président africain de céder le pouvoir à moins de le céder à son propre fils,Alpha Condé ne peux pas se faire hara kiri en voyant ce qu est advenu à Dos Santos ou Abdelaziz.
      Il faut que nos politiques de l opposition en afrique arrêtent cette autre manière de règlement de compte comme programme de gouvernement, c est humiliant et dégradant.
      Isabelle du courage,tu as notre soutien,il y a plein d avocats africains qui peuvent te défendre vaillamment, ne baisse pas les bras.
      Il y a des avocats du bénin,senegal, mali,ghana etc…laisse ces avocats un pieds dedans un pieds dehors.
      Que Dieu te sauve.

      • Vous suggérez de cautionner le pillage des biens publics et d’étendre l’immunité présidentielle à la famille du président au motif de sauver l’image du pays et de permettre au président de partir sans crainte de représailles? Merci pour votre haut sens de la morale.

    • Vai pra merda ouviu? Essa senhora e todos membros da família dela só merecem ir a cadeia para todos queles fizeram no meu país.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here