Covid-19: un tweet “condescendant” d’Emmanuel Macron jette le froid entre Paris et Rabat

2
Nadia Fettah Alaoui, ministre du Tourisme du Maroc a répondu au tweet du président Macron sans le nommer.

Le président français Emmanuel Macron fait l’objet de plusieurs critiques au Maroc suite à un tweet jugé condescendant daté du 14 mars à 18 heures GMT.  “De nouveaux vols sont en cours d’organisation pour vous permettre de regagner la France. Je demande aux autorités marocaines de veiller à ce que tout le nécessaire soit fait au plus vite», avait réagi le président français en direction de ses centaines de compatriotes bloqués au Maroc suite à l’interruption des vols entre le royaume et la France pour cause de coronavirus.

C’est la petite expression “au plus vite”, qui a déclenché l’indignation des marocains. A la suite des nombreux internautes qui accusent le locataire de l’Elysée de s’être trompé d’époque, en se comportant comme le résident général Hubert Lyautey, pacificateur du Maroc en 1912, et figure emblématique du protectorat, c’est la ministre du Tourisme de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale, Nadia Fettah Alaoui, qui est montée au créneau. «Le Maroc n’agit nullement par injonction ou sur un ordre inapproprié d’autorités étrangères. Notre pays traite les touristes de toutes les nationalités sur un même pied d’égalité», a-t-elle martelé sans nommer Emmanuel Macron.

Et la ministre de préciser qu’un dispositif spécial a été mis en place, notamment à travers l’autorisation de près d’une centaine de vols spéciaux qui ont permis le rapatriement de plusieurs milliers de touristes, l’augmentation de la capacité des derniers vols commerciaux de la Royal Air Maroc et du nombre de rotations, la mobilisation de toutes les autorités compétentes dans plusieurs aéroports, ainsi que la sensibilisation des tours opérateurs et de leurs compagnies partenaires.

A noter que de nombreuses célébrités marocaines ont fustigé l’attitude néocolonialiste du président français. C’est le cas de Brahim Fassi FIhri, organisateur du très influent forum Medays de Tanger: “Non, Monsieur le Président, le Royaume du Maroc n’est pas le vulgaire supplétif de la France». «Non, Monsieur le Président, les autorités du Royaume du Maroc, souveraines et indépendantes, ne pourraient être instruites comme le seraient de simples fonctionnaires de l’Hexagone» s’est indigné Brahim Fassi Fihri, fils du conseiller du Roi Mohammed VI.

2 Commentaires

  1. Ce tweet aura eu le mérite, de nous réveiller,,,, Et dire qu’on hésitait pour le TGV…..
    Ĺa CHINE ne se serait jamais permis de rabaisser le Maroc ee la sorte. …

  2. c’est un voyou. la France considère le Maroc sous protectorat français depuis 1912, comment on donne les ordres à un pays souverain, c’est un comportement néo colonial.
    le Maroc est pays indépendant libre et souverain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here