Le président Alpha Condé de Guinée : «Des présidents font quatre, cinq, six mandats..., pourquoi pas moi ?»
Le Fonds monétaire international (FMI) a suspendu son programme avec la Guinée Conakry du président Alpha Condé. La mesure entrée en vigueur le 9 février 2020 est suffisamment exceptionnelle pour être soulignée, aucun des pays de la région Afrique subsaharienne en phase pré-électorale (cas du du Sénégal en 2019, du Togo en ce mois de février 2020 et de la Côte d’Ivoire en octobre 2020) n’ayant subi un tel traitement de choc. Les officiels guinéens rassurent pourtant, estimant par la presse qu’il s’agit d’une « mesure normale ». C’est hélas tout le contraire. Cette décision exceptionnelle a une conséquente directe et des


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis