FSD Africa accorde 3,2 millions de dollars à deux fintechs africaines

0
Dare Okoudjou, le fondateur et PDG de MFS Africa

La société de technologie financière FSD Africa a de nouveau accordé un financement de 3,2 millions de dollars à deux fintechs nigérianes, MFS Africa et Frontclear, portant ses investissements pour le duo à 12,9 millions de dollars.

L’investissement permettra à MFS Africa de moderniser son système de paiement et ainsi renforcer les marchés financiers africains, tout en fournissant un soutien aux PME émergentes africaines. Pour le Fonds Frontclear, il s’agira d’augmenter le nombre et le volume des transactions interbancaires qui contribueront à la croissance économique et stabilité financière des marchés financiers en Afrique.

Cette nouvelle levée de fonds succède à celle effectuée par FSD Africa en 2018 pour 2,2 millions de dollars destinée à soutenir l’expansion des services et du réseau de MFS Africa. En 2015, FSD Africa a investi dans Frontclear 7,5 millions USD pour améliorer la liquidité interbancaire et renforcer les marchés financiers sur le continent.

MFS Africa est une société de technologie financière qui connecte plus de 180 millions d’euros via un système de paiement en Afrique. La société opère en partenariat avec des banques, des opérateurs de téléphonie mobile et des sociétés de transfert d’argent pour effectuer des transactions sur plusieurs plateformes. 

Pour sa part, Frontclear a récemment mobilisé 1 milliard de dollars de crédit interbancaire par l’émission de 590 millions de dollars de garanties. L’Afrique représente 61% du portefeuille de Frontclear présente  au Ghana, au Kenya, au Nigéria, en Tanzanie, en Zambie et en Égypte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here