Tunisie : 2019, une année difficile pour la Bourse de Tunis

0

L’année 2019 a  été très difficile pour la Bourse des valeurs mobilières  de Tunis (BVMT) avec un Tunindex (indice général de la bourse) en baisse de 2,06% à 7 122,09 points après avoir progressé de 15,76% et 14,45% respectivement en 2018 et 2017, selon les données établies par les responsables de la BVMT.

Le Tunindex20, (l’indice des 20 plus grandes valeurs et les plus liquides sur le marché), a répliqué la tendance similaire de l’indice Tunindex, clôturant l’année 2019 en repli de 3,70% avec 3 128,47 points.

Cette prestation est due à la régression des cours de la moitié des valeurs qui le composent notamment Carthage Cement (-42,23%), ICF (-27,43%), Magasin Général (-25,87%), Attijari Bank (-14,90%) et One Tech Holding (-13,23%).

« L’activité boursière a été marquée en 2019 par une conjoncture nationale très difficile pour l’investisseur désorienté par le manque de visibilité et le climat d’attentisme, favorisés par les échéances électorales, ainsi que par le mouvement haussier des taux et par conséquent un arbitrage des investisseurs en faveur des placements monétaires », soulignent les dirigeants de la BVMT qui a fêté ses 50 ans (1969- 2019).

Malgré cette situation, ils estiment que la performance globale des sociétés cotées n’a baissé que modérément, avec des résultats semestriels en repli de 6,2% même si le revenu global était en hausse de 8,5% pour les trois premiers trimestres de 2019.

Durant la période sous revue, le montant global des émissions réalisées par les sociétés cotées et autorisées par le Conseil du Marché Financier (Fin novembre 2019) a atteint 885 millions de Dinars tunisien (1 dinar tunisien équivaut à 0,318 euro) pour 26 opérations. Ce nombre est réparti entre 8 emprunts obligataires qui ont porté au total sur 280 millions de Dinars, un emprunt obligataire émis selon les principes de la finance islamique et un titre participatif pour un montant de 25 millions de Dinars  et 16 augmentations de capital pour 580 millions de Dinars.

Le bilan annuel des indices sectoriels dressé par les responsables de la BVMT est en rouge. Sur les 13 indices (secteurs et sous-secteurs), uniquement quatre indices ont réalisé une performance positive en 2019.

Pour les indices des sous-secteurs, l’indice « Assurances » s’est octroyé la meilleure performance avec une progression de 7,88% et l’indice « Produits ménagers et de soin personnel » a évolué de 5,19%.

A l’exception de l’indice « Matériaux de Base », qui a réalisé un gain de 1,39%, tous les autres indices de super-secteurs ont réalisé des performances négatives. L’indice «Industries » a réalisé la plus forte régression, soit une baisse de 14,83%, suivi de l’indice «Services aux consommateurs » avec un repli de 14,69% et de l’indice «Sociétés financières » avec une légère baisse de 0,37%.

Concernant la capitalisation boursière du marché, elle a baissé de 2,69%, soit 656 millions de Dinars , pour s’établir à 23,724 milliards de dinars contre 24, 380 milliards de dinars à la fin de l’année 2018.

« Cette baisse est due principalement à une baisse généralisée des cours sur la place de Tunis, mais aussi à la radiation de la société  Elbene Industrie  et ce suite à une demande qui émane de ladite société », explique les dirigeants de la Bourse.

Ils estiment par ailleurs que les sociétés financières dominent encore la capitalisation du marché avec une part de 50,7%, suivies par les biens de consommation et l’industrie qui s’accaparent respectivement 35,6% et 7,1%.

Les dix plus fortes capitalisations boursières de la Cote ont représenté une part de 62,9% de la capitalisation globale du marché pour une valeur de 14,921 milliards de Dinars.

Durant l’année 2019, le volume global des échanges a enregistré un repli de 12,2% pour atteindre 3,367 milliards de Dinars contre 3 837 milliards de Dinars  en 2018.

Les volumes échangés sur la Cote de la Bourse ont accaparé 47,2% du volume global des échanges, 7% sur le Hors-Cote et 46,8% pour les enregistrements et les déclarations.

Sur la Cote de la Bourse, le volume des échanges a baissé en 2019 de 36,9% pour atteindre 1,590 milliards de Dinars  contre 2,521 milliards de Dinars  en 2018, soit un volume moyen quotidien de 6,4 millions de Dinars contre 10,1 millions de Dinars en 2018.

Les échanges de titres de capital ont représenté 84% du volume des échanges sur la Cote de la Bourse pour un montant de 1,329 milliard de dinars contre 1,899 milliard de dinars en 2018.

Les transactions de blocs ont représenté une part de 34% du volume des échanges sur les titres de capital et une part de 29% sur la Cote de la Bourse, soit 456 millions de Dinars contre 470 millions de Dinars  en 2018.

Quant à la part des transactions sur les titres de créances, elle a représenté 16% du volume traité sur la Cote, soit 261 millions de Dinars  en 2019 contre 621 millions de Dinars en 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here