CEMAC : adoption d’une Charte de bonne conduite pour les acteurs du marché monétaire

0

L’adoption d’une Charte de bonne conduite avec effet immédiat à laquelle doivent se soumettre les acteurs du marché monétaire de la sous-région devrait permettre d’améliorer la gouvernance dans ce secteur.

Par Achille Mbog Pibasso

Le processus de réformes dans le secteur bancaire au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) vient de franchir une nouvelle étape avec l’approbation d’une charte de bonne conduite au terme du Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC) réuni en session le 08 novembre 2019 à Yaoundé.

Une Charte approuvée après consultation des acteurs du marché sous-régional les 22 et 23 mai 2019 qui entre en application immédiatement et s’applique à l’ensemble des établissements de crédit implantés dans la CEMAC.

« La présente Charte est arrêtée en application de l’ensemble des dispositions régissant le marché monétaire de la sous-région a pour objectif de promouvoir la confiance entre les acteurs du marché monétaire et d’encourager ainsi le développement de chacun de ses compartiments, notamment celui relatif aux transactions interbancaires », souligne la BEAC dans un communiqué.

En outre, elle vise à favoriser le dialogue, d’une part, entre les équipes des établissements de crédit de la GEMAC et, d’autre part, entre ces dernières et celles de la Banque Centrale, à travers notamment les Clubs de Trésoriers à l’échelle nationale et régionale L’entrée en vigueur du nouveau dispositif rentre dans le cadre des missions statutaires de la BEAC en matière de politique monétaire, de la régulation de la liquidité bancaire et la promotion du développement du marché monétaire, de la nécessité d’un marché monétaire profond, notamment d’un compartiment interbancaire actif pour une conduite efficace de la politique monétaire, ainsi que la gestion des risques de crédit, de liquidité et de marché sur la place de la CEMAC.

L’implémentation de la Charte de bonne conduite résulte des recommandations issues des concertations organisées en février 2014 et juin 2017 entre la BEAC et les acteurs de marché en l’occurrence, les établissements de crédit et les administrations financières, portant sur le bilan et les perspectives du marché monétaire de la CEMAC dans le souci de promouvoir et de maintenir la confiance entre les acteurs du marché monétaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here