Affaire Nexttel-Bestcam au Cameroun: le point de vue de Do Manh Hung, DG de Viettel Global

0
Do Manh Hung: "dans le cas où le litige chez Nexttel ne serait pas résolu, l'action de conduire l'affaire devant la Cour Internationale de Justice serait nécessaire".

Peu avant la visite du vice-premier ministre vietnamien au Cameroun, le 3 novembre 2019, Do Manh Hung, DG de Viettel Global s’est entretenu avec Financial Afrik.

C’est la troisième visite d’une délégation vietnamienne au Cameroun depuis le début de la crise à la coentreprise NeXttel Cameroun. A quoi peut-on s’attendre cette fois-ci puisqu’aucun progrès significatif n’a été réalisé ?

Tout d’abord, nous tenons à remercier le gouvernement camerounais de nous avoir toujours soutenus. Nous avons foi en la justice camerounaise et restons optimistes. L’objectivité des recommandations formulées d’ailleurs par le gouvernement dans cette affaire en est la preuve. Incessamment nous souhaitons que des mesures de haut niveau soient prises et mise en œuvre. Nous sommes en train de prendre les décisions suivantes : (1) les employés de Viettel Global doivent revenir en vue de l’exploitation de cette société commune qui unit le Cameroun au Vietnam, (2) Bestcam doit compenser tous les dommages causés à la coentreprise, (3) le gouvernement du Cameroun recommande directement des solutions à long terme pour que la coentreprise fonctionne de façon durable.

 C’est la troisième fois que le gouvernement vietnamien envoie une mission de travail. Il s’agit d’une action forte qui témoigne de l’attention particulière du gouvernement vietnamien à la situation à Nexttel car la coentreprise est considérée comme le symbole de la relation de coopération entre les deux pays. Nous et le gouvernement vietnamien attendons toujours de cette entreprise commune qu’elle puisse continuer à se développer pour fournir une infrastructure de télécommunications moderne et des opportunités pour connecter les gens au Cameroun.

Cette crise dure depuis un an si ce n’est plus et le partenaire local n’a pas montré de signes de se conformer aux 22 recommandations. Quelles options seront prises si les résultats ne sont pas atteints ?

Dans le cas où le litige chez Nexttel ne serait pas résolu, l’action de conduire l’affaire devant la Cour Internationale de Justice serait l’étape nécessaire pour que nous puissions garantir les droits légitimes de la coentreprise, les intérêts économiques du Cameroun et ceux de tous les travailleurs chez Nexttel. Tout d’abord, nous devons confirmer notre point de vue sur le règlement des différends de la coentreprise. Nous attendons des options de bonne volonté pour que les deux partenaires coopèrent sur la base du respect des lois, des accords d’actionnaires et des accords de joint-venture. C’est la raison pour laquelle VTG a jusqu’à présent continué à coopérer avec le Comité interministériel, le gouvernement du Cameroun et d’autres parties prenantes. Le Comité interministériel et le Gouvernement camerounais ne sont pas les organismes chargés de résoudre les différends en cas de conflit entre les actionnaires VTG et Bestcam, mais se distinguent néanmoins comme un intermédiaire indépendant, aidant les deux parties à examiner, à apprécier et à évaluer les problèmes pour trouver les solutions justes.

Du côté du VTG, nous apprécions hautement les efforts déployés par le Président, le Premier Ministre et le Comité interministériel pendant une longue période et espérons que le Gouvernement camerounais prendra bientôt des mesures de soutien pour résoudre les problèmes les plus urgents qui subsistent dans cette entreprise commune. VTG a de grandes attentes et croit en l’objectivité, la justice et la détermination du gouvernement du Cameroun. Il donnera une excellente image du Cameroun en tant que destination sûre, saine et attrayante pour les investisseurs étrangers, en construisant et en promouvant l’environnement des affaires camerounais. Jusqu’à présent, le différend existe toujours après une période de résolution infructueuse à cause des actions non coopératives du partenaire Bestcam et de Baba Danpullo. Même lorsque le gouvernement camerounais a officiellement demandé à Baba de ramener les Vietnamiens au travail, rien ne s’est passé. Il y a des limites. Lorsque le cas le plus inattendu se produit, VTG sera obligé d’intenter des poursuites contre Bestcam et M Baba devant la Cour Internationale d’arbitrage de Singapour (SIAC), conformément aux dispositions relatives au règlement des différends contenues dans le pacte d’actionnaires et dans la charte de la société.

La presse a parlé de fonds injustifiés transférés illégalement de la société NeXttel dans les comptes de Bestcam. Pouvez-vous confirmer cette information?

Le traitement fait est à ce effet par les médias est exact. En fait, ces violations ont été mises en œuvre par Bestcam à travers diverses pressions et actions illégales telles que : la collecte illégale, la détention de revenus, d’argent et d’actifs de Nexttel de septembre 2018 à ce jour. Il s’agit là d’une violation particulièrement grave de la loi qui peut également être considérée comme un délit au regard des dispositions des articles 74, 94, 95, 96, 97, 318 (1b), 321b et 324 du Code pénal camerounais. VTG a mené à bien la procédure de dénonciations, d’enquêtes et de poursuites conformément aux dispositions générales du Cameroun. VTG croit que toutes les plaintes, dénonciations et demandes seront traitées conformément à la réglementation camerounaise. Nul n’est sensé ignorer la loi.

Les médias ont parlé d’une éventuelle suspension de la coopération entre le Vietnam et le Cameroun en raison de la situation. Pouvez-vous nous assurer que votre visite est le signe que la relation bilatérale est toujours viable ?

Dans le bras de fer judiciaire en cours, nous croyons que le droit sera dit pour assurer les intérêts du développement de la coentreprise, de l’industrie camerounaise des télécommunications et de tous les travailleurs de Nexttel ; pas pour le bénéfice personnel des individus. Nous nous attendons à des actions du Gouvernement du Cameroun et du Président du Cameroun qui mettront en œuvre les recommandations du Comité interministériel à partir de novembre 2019. Jusqu’à présent, les relations diplomatiques entre le Vietnam et le Cameroun sont solides. Viettel a construit la marque Nexttel pour le Cameroun et les Camerounais. Au Cameroun, nous sommes l’opérateur avec la plus grande couverture qui atteignait la zone la plus reculée pour apporter de nombreux produits et services adaptés à un prix abordable pour les clients. A l’époque de la gestion de Viettel Global, Nexttel est le premier fournisseur de réseau à exploiter des services 3G, la meilleure application de TV mobile avec Nexttel TV, le meilleur service Internet au Cameroun. Nous apportons toujours l’expérience d’affaires de 10 pays pour développer l’industrie camerounaise des télécommunications.

En outre, nous nous concentrons toujours sur la création d’emplois pour les Camerounais et sur la sécurité sociale. Après 4 ans, Nexttel a créé des emplois pour près de 100 000 Camerounais. Nexttel emploie actuellement 1 000 personnes, dont 94 % au Cameroun. 85% des postes de direction chez Nexttel sont occupés par des Camerounais. Le projet Nexttel est le plus important et le plus grand projet du Vietnam à ce jour au Cameroun : grâce aux résultats du projet Nexttel, les investisseurs étrangers pourront clairement apprécier l’environnement des investissements au Cameroun. Cela influencera la décision d’investir dans ce pays.

Dans d’autres pays où Viettel Global a investi dans les télécommunications, elle a développé avec succès les technologies 4G et 4.5G et se modernise constamment avec les technologies les plus avancées telles que la 5G, intelligence artificielle, réalité virtuelle et Big data. Dans ces pays, nous sommes passés à l’étape du développement de nouveaux domaines tels que la transformation numérique pour le gouvernement, l’e-gouvernement, la société numérique, la technologie 5G… afin d’apporter les meilleurs services aux clients. Ces efforts visent la destination de la “future connexion” dans la révolution technologique 4.0 dans tous les pays où Viettel a investi. Nous espérions que ces réalisations seront les mêmes au Cameroun pour aider le pays et le peuple camerounais à rattraper le reste du monde. Mais le différend en cours entrave considérablement cet effort.

L’une des 22 recommandations portait également sur la vente par Viettel Global de ses actions et son départ de l’entreprise. Cette option est-elle toujours sur la table ?

Nous croyons que le gouvernement prendra des mesures, mêmes draconiennes s’il le faut, pour faire appliquer ces décisions, ce qui permettra de reprendre les activités de la coentreprise le plus rapidement possible et de créer un bon climat commercial pour les investissements. Cette action donnera une image positive de la protection des investisseurs étrangers au Cameroun.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here