WARA assigne la note de long terme de « AA- » à Sonatel

0
Sékou Dramé, Directeur Général de la Sonatel.

West Africa Rating Agency (WARA) annonce en date du 11 octobre 2019 la
publication de la première notation de Sonatel. Sur son échelle régionale, WARA assigne à Sonatel la notation de long terme de « AA- », en grade d’investissement, tandis que sa notation de court terme est « w-2 ». La perspective attachée à ces notations est stable. Simultanément, sur son échelle internationale, WARA assigne à Sonatel les notations et perspective suivantes : iBB/Stable/iw-5.

La Société Nationale des Télécommunication du Sénégal (SONATEL) a été créée le 23 juillet 1985, avant de devenir le leader du secteur des télécommunications en Afrique de l’Ouest, grâce à l’entrée à son capital d’Orange, qui en est aujourd’hui le principal actionnaire, avec 42% du capital.

La notation du Groupe Sonatel reflète sa position majeure dans le secteur des télécommunications de la sous-région : Sonatel est leader dans 4 des 5 pays où le Groupe est présent. Le Groupe peut en outre s’appuyer sur une marque de renommée mondiale, Orange, une gamme de solutions exhaustives, et un réseau de distribution efficient. Sa diversification géographique est une réussite rare dans la sous- région. Le Groupe dispose d’une forte capacité d’anticipation, d’innovation et d’investissement, grâce à laquelle Sonatel a su faire évoluer son modèle d’affaires et trouver de nouveaux relais de croissance pour compenser la baisse des segments traditionnels. Le niveau et la qualité de ses infrastructures réseau sont exemplaire. Sa gouvernance est saine et ses ressources humaines de très grande qualité. Enfin, sa situation financière est très robuste.

En revanche, le secteur des télécommunications est très concurrentiel, et se caractérise par une forte intensité capitalistique. En outre, l’environnement opérationnel de Sonatel reste instable, conséquence du contexte politique et/ou sécuritaire incertain qui caractérise plusieurs pays où le Groupe est présent.

Cependant, ce risque est partiellement mitigé par la diversification géographique du Groupe, laquelle tend à diluer le niveau moyen de risque-pays. De surcroît, les risques fiscaux et règlementaires sont importants. Enfin, ce que le Groupe gagne en taille, il pourrait le perdre en agilité.

Une amélioration de la notation de Sonatel est tributaire : i) de l’intensification de sa stratégie de diversification géographique et par métiers, tantôt par croissance externe, tantôt par expansion organique; ii) de la réduction incrémentale du risque- pays, qui serait la conséquence d’une amélioration du contexte macroéconomique de l’un ou plusieurs de ses marchés domestiques; iii) de la capacité du Groupe à compenser par davantage de volumes la compression tendancielle des rendements marginaux, conséquence de l’intensité compétitive; et iv) des possibilités qu’offre la technologie pour évoluer vers davantage d’activités connexes, tout en réussissant leur intégration aux métiers-cœurs du Groupe.

Une détérioration de la notation de Sonatel serait la conséquence : i) de la dégradation prolongée du risque-pays sur plusieurs de ses marchés domestiques ; ii) d’une compression des marges à même d’affaiblir la capacité d’autofinancement et donc la propension du Groupe à déployer les investissements nécessaires au maintien de sa position concurrentielle en taille et en qualité ; iii) de l’affaiblissement de ses liens capitalistiques et/ou opérationnels avec le Groupe Orange ; ou iv) d’une politique d’endettement que WARA jugerait excessive au regard d’une notation dans la catégorie AA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here