Echanges : Plus de 161 milliards de dollars d’échanges commerciaux entre l’Afrique et les Emirats Arabes Unis

0

Le volume des échanges commerciaux entre les Emirats arabes unis (E.A.U) et les pays africains a atteint plus de 161 milliards de dollars en 2018, selon les données rendues publiques par le ministère de l’Economie des E.A.U reprises par l’Agence sénégalaise de promotion des exportations (ASEPEX).

Ces échanges qui ont concerné le commerce direct, les zones franches et les entrepôts douaniers, ont connu une hausse de 11,8% par rapport à 2017. Les données indiquent par ailleurs que le commerce en zones franches avec les pays africains a progressé de 26% pour atteindre un montant de 42 milliards de dirhams (11,9 milliards de dollars), tandis que les échanges directs ont atteint 117 milliards de dirhams (31,9 milliards de dollars).

Les réexportations des Emirats vers les pays africains ont atteint 51,7 milliards de dirhams (14,1 milliards de dollars) à la fin de l’année 2018 contre 41,5 milliards de dirhams (11,3 milliards de dollars) en 2017 tandis que les exportations non pétrolières sont passées de 05 milliards de dirhams en 2017 à 18,6 milliards de dirhams en 2018.
Les pays africains ont exporté vers les EAU, divers produits tels que, entre autres  le sucre de canne, les huiles essentielles et les pierres précieuses.

Les EAU, devenus l’un des principaux terminaux du commerce de produits de base, ont exporté vers l’Afrique, des produits tels que l’or, les diamants, l’aluminium, les polymères d’éthylène, les céramiques et les fils de cuivre, en plus des produits réexportés comme les appareils téléphoniques, les voitures et autres machines.

Selon toujours les données emiraties, le commerce total des EAU avec les pays d’Afrique de l’Ouest, au cours de l’année 2018, s’est élevé à plus de 33,5 milliards de dirhams (9,1 milliards de dollars). Les pays d’Afrique de l’Est représentant plus de 44,7 milliards de dirhams (12,2 milliards de dollars) et les pays de la région de l’Afrique centrale, environ 21,2 milliards de dirhams (5,8 milliards de dollars), les pays d’Afrique du nord plus de 41,4 milliards de dirhams (11,17 milliards de dollars) et l’Afrique australe, 14 milliards de dirhams (3,8 milliards de dollars).

Concernant spécialement les échanges commerciaux, hors hydrocarbures, entre le Sénégal et les Emirats, l’ASEPEX note que la balance commerciale est excédentaire en faveur du Sénégal, avec 622,600 millions de dirhams soit 170,575 millions de dollars d’exportations en 2018, contre 253,800 millions dirhams soit 69,534 millions de dollars d’importations.

Pour accroître les échanges commerciaux avec l’Afrique et le reste du monde, les autorités du ministère émirati de l’Economie, entendent mettre en œuvre plusieurs initiatives, en coopération avec des organismes compétents tels que l’initiative nationale de développement des exportations et la mise en œuvre de mécanismes de programmes de soutien afin d’accroître les capacités d’exportation des Emirats et de réduire son déficit commercial non pétrolier et de ce fait, promouvoir les conditions d’une croissance durable et équilibrée.

La stratégie du ministère vise également à conquérir de nouveaux marchés prometteurs, en organisant des visites de délégations économiques et commerciales, en organisant des comités économiques mixtes, en participant à des manifestations et expositions économiques, autant d’activités qui pourront jouer un rôle important dans le développement des relations commerciales avec le reste du monde et accroître les investissements directs étrangers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here