Kidou Ouattara : «les efforts de sensibilisation doivent se poursuivre »

1

Le numérique est devenu incontournable pour les sociétés de service. Et la Côte d’Ivoire regorge de talents dans ce secteur pouvant répondre aux attentes des entreprises à l’instar de Kidou Ouattara, fondateur de WebPro CI. Rudy Casbi

La Côte d’Ivoire devient un terreau où fleurissent de nombreuses sociétés spécialisées dans le marketing web et le référencement. Cette tendance s’explique par la numérisation accrue des sociétés civiles et économiques ivoirienne et panafricaine plus globalement. Kidou Ouattara, fondateur de WebPro CI spécialisé dans le digital marketing décrit l’impact que l’essor du numérique a crée auprès des entreprises ivoiriennes. «Lorsque nous avons démarré en 2016, les entreprises étaient très peu réceptives à nos solutions. Aujourd’hui, on observe un changement de paradigme même si les efforts de sensibilisation auprès d’elles doivent se poursuivre », indique-t-il. Puis il poursuit : «la culture du numérique au sein des entreprises doit s’enraciner à tous les étages pour renforcer leur présence commerciale et lutter contre tous ses maux potentiels », explique Kidou Ouattara. « Face au risque de cyberattaque ou d’une publicité néfaste et virale contre les intérêts des entreprises, l’ensemble des acteurs économiques comprennent à quel point il est important de défendre leur image auprès de leurs partenaires et clients », explique Kidou Ouattara. L’essor d’une conscience numérique a alors été très bénéfique pour l’entreprise WebPro CI. «Depuis notre création, nous avons travaillé avec plus d’une centaine de clients appartenant à des PME ou des grands groupes », détaille-t-il.

La prise de conscience est parfois lente

Si WebPro CI a connu un démarrage difficile, aujourd’hui la donne a bien changé. «Au départ, j’ai démarré seul et maintenant Web Pro CI compte neuf collaborateurs dont cinq qui sont permanents », explique-t-il.  L’émergence de ces sociétés numériques est infiniment liée aux nombreuses créations d’entreprises localement. «La croissance proche des 7% que notre pays connaît illustre bien le regain d’intérêt de l’ensemble des acteurs économiques de notre pays. Et bien évidemment, nous en tirons un grand bénéfice », nous éclaire-t-il. Et il faut dire qu’Abidjan mise beaucoup sur l’essor du numérique. Actuellement, selon le ministère ivoirien de l’économie : le secteur du numérique pèse pour près de 7% du PIB national. Cela s’en ressent fortement au niveau des recettes fiscales pour le pays. Le Plan national de développement indique que le secteur du numérique génère près de 400 milliards de FCFA pour le pays.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here