Sénégal : L’activité économique relève lentement la pente au deuxième trimestre 2019

0

Après une baisse de 6,6% au premier trimestre 2019, l’activité économique au Sénégal hors agriculture et sylviculture, mesurée par celle de l’Indice Général d’Activité (IGA), a relevé lentement la pente en avec une progression de 1,8% au deuxième trimestre 2019, a annoncé la Direction de la prévision et des études économique (DPEE) dans sa note de conjoncture du trimestre sous revue.

« Le raffermissement de l’activité économique hors agriculture et sylviculture, entre le premier et le deuxième trimestre 2019, est essentiellement porté par les secteurs tertiaire (+2,0%), primaire (+8,3%) et secondaire (+0,9%) » a expliqué la DPEE. Pour leurs parts, les croissances (hors agriculture et sylviculture) annuelles du deuxième trimestre et des six premiers mois de 2019 sont particulièrement tirées par le tertiaire (4,2% au deuxième trimestre et 3,9% sur le premier semestre) et l’administration publique (7,6% au deuxième trimestre et 9,6% sur le premier semestre). Le secondaire et le primaire se sont également bien comportés en glissement annuel.

En variation trimestrielle, la consolidation de l’activité du secteur primaire est liée à la hausse des sous – secteurs de la pêche (+17,9%) et de l’élevage (+4,2%). Sur un an, le primaire, hors agriculture et sylviculture, s’est également conforté de 10,3% au deuxième trimestre et de 9,4% sur le premier semestre de 2019.

Quant à la dynamique du secteur tertiaire, elle a lieu sous l’impulsion des activités immobilières (+16,4%), du commerce (+1,7%), de l’information et la communication (+5,0%), de l’enseignement (+2,1%) et de l’hébergement et restauration  (+5,5%).

Relativement au même trimestre de l’année 2018, un affermissement de 4,2% du tertiaire est noté au deuxième trimestre 2019. La croissance du secteur sur les six premiers mois de l’année, est quant à elle, estimée à 3,9%, particulièrement soutenue par le commerce (+3,2%), l’enseignement (+9,7%), l’ information et la communication  (+5,7%) et les activités immobilières (+3,5%).

Au niveau du secteur secondaire , la hausse trimestrielle de 0,9%  est principalement portée par la fabrication de produits agro-alimentaires (+8,9%), la construction (+2,3%) et la  production et distribution d’eau, assainissement et traitement des déchets (+2,5%).

Cependant, la DPEE a relevé que l’égrenage de coton et la fabrication de textile (-15,8%), les activités extractives (-7,5%) et le raffinage du pétrole et la cokéfaction (-16,1%) se sont particulièrement repliés sur la période.

Sur une base annuelle, des raffermissements respectifs de 3,7% et 4,9% du secteur secondaire sont enregistrés au deuxième trimestre et en cumul sur les six premiers mois de 2019. La croissance cumulée sur le premier semestre 2019 est surtout soutenue par la fabrication de produits agro-alimentaires (+12,7%), la construction (+10,5%) et la  production et distribution d’électricité et de gaz  (+9%). Elle a été principalement atténuée par les faibles résultats enregistrés dans l’égrenage de coton et fabrication de textile (-11,4%), le sciage et rabotage de bois (-33,5%), le travail du caoutchouc et du plastique (-17,2%) et la production de métallurgie et fonderie, fabrication d’ouvrage en métaux  (-8,9%).

Sur une base annuelle, l’activité économique a enregistré des croissances  respectives de 5,2% et 5,7% au deuxième trimestre 2019 et en cumul sur les six premiers mois de l’année.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here