Le succès du diplomate mauritanien Hacen Lebatt au Soudan lui ouvre un boulevard pour la Libye

0

Sous la houlette de l’Union Africaine et le leadership du jeune premier ministre Ethiopien, Abiy Ahmed, le Conseil militaire qui s’était emparé du pouvoir au Soudan à la chute de Omar El Bechir et les leaders de la contestation sont parvenus à un accord sur une déclaration constitutionnelle, le samedi dernier . Ce texte ouvre la voie à un transfert du pouvoir aux civils.

“Les deux délégations sont tombées pleinement d’accord sur la déclaration constitutionnelle”, a déclaré Mohamed El Hacen Lebatt, le médiateur de l’Union africaine. L’accord est intervenu après deux jours de négociations sur la transition politique au Soudan entre l’Alliance pour la liberté et le changement (ALC), fer de lance de la contestation, et le Conseil militaire mis en place après la chute du président Omar el-Béchir le 11 avril.
  L’Union Africaine à travers sa médiation méthodique n’a ménagé aucun effort pour emmener les différentes parties Soudanaises à parvenir à la conclusion d’un accord inclusif en vue d’ouvrir une ère démocratique nouvelle conformément aux aspirations du peuple Soudanais et de sa jeunesse véritable fer de lance de la contestation qui a conduit à la chute du régime Bechir au pouvoir depuis 30 ans . 

Après le succès de sa médiation au Soudan, l’Union africaine devrait reprendre la main en Libye. On verrait bien le diplomate mauritanien El Hacen Lebatt, artisan de la médiation à Khartoum,  à Tripoli en renfort au médiateur onusien Ghassan Salamé.
  L’Union devrait revoir sa copie sur la Libye en commençant par la dissolution du comité de haut niveau qui depuis plus de 5 ans n’est parvenu à aucune avancée significative tant les intérêts et les chevauchements constatés ici et là entre les initiatives africaines d’une part et les initiatives arabes et françaises d’autre part, faisant de la Libye un véritable business diplomatique et géostratégique au grand dam des Libyens qui continuent de faire une guerre par procuration.  

  Il est plus que jamais urgent au regard de tout ce qui précède, que l’Union Africaine reprenne en main le dossier libyen avec de nouveaux médiateurs rompus et qui connaissent la sociologie de ce pays.
C’est dans ce contexte que l’apport du diplomate Mauritanien El Hacen Lebatt s’avère nécessaire pour engager de véritables pourparlers entre les différents acteurs Libyens et les chefs des tribus en y incluant la mouvance Kadhafi incarnée aujourd’hui par Seif AL Islam Kadhafi. 

                        Rodrigue Fenelon Massala 
                             Grand Reporter 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here