Les actionnaires de la Banque populaire pour l’épargne et le crédit (BPEC), banque nouvellement contrôlée par Sunu Group, vont délibérer ce mercredi en assemblée sur un projet de réduction de capital envisagée par le conseil d’administration. Selon un avis consulté par Financial Afrik, le projet «est motivé par des pertes» enregistrées par la société. « Les fonds propres de base de la banque sont devenus, au 31 décembre 2018, inférieurs au minimum requis par la loi bancaire en vigueur », d’après Mohamed Bah, le président du conseil d’administration de la BPEC. Les actionnaires devront d’abord statuer sur une réduction de 11,444 milliards de FCFA d’un capital initial de 20,808 milliards, réduction réalisée par réduction de la valeur


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis