Le Togo à l’assaut du marché de la ZLECAF

0

À quelques semaines  de son lancement officiel,  le marché de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF) est au cœur des débats entre les  acteurs économiques Togolais.

Entrepreneurs, opérateurs, organisations patronales… redoutent  des effets pervers de ce marché, qui envisage d’augmenter le PIB de ses pays  de 3% (Cnuced).

Sur ce constat, les parties prenantes (ministères, cellules gouvernementales, Chambre de commerce et d’industrie du Togo, PME/PMI, associations d’entreprises, corps de métiers), se sont réunis, en début de semaine pour  échanger sur  la stratégie à adopter face à cette nouvelle donne.

Ainsi, les acteurs sont convenus  de réaliser un document stratégique pour être  résilient et compétitif face à la concurrence.

Le Togo  fait partie des premier pays africains à adhérer à  ce marché commun, riche d’un PIB cumulé de 2500 milliards de dollars. Très tôt, Lomé a ratifié et a déposé  les instruments juridiques auprès de l’Union africaine.

Depuis son entrée en vigueur, les commentaires vont bon train sur ce marché unique, considéré  comme le plus vaste au monde.

Si certains économistes  soutiennent que ce projet ne sera pas viable (prématuré , non apte pour la libéralisation…)

D’autres analystes croient  fermement que cet espace  permettra  de booster le commerce  intra africain.

Celui-ci est  considéré comme le plus faible au monde avec un taux qui avoisine les 15%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here