Retour sur le mystérieux incendie de la Limousine de Macky Sall et de IBK

0

Et ce fut l’inattendu, ce mercredi 17 juillet 2019. Le chef de l’État sénégalais Macky Sall et son homologue malien, Ibrahim Boubacar Keïta, sont extirpés de justesse de leur limousine qui a pris feu. Cet incident a ravi la vedette à l’événement du jour, les funérailles de Tanor Dieng, secrétaire général du Parti Socialiste sénégalais (PS) et Président du Haut Conseil des Collectivités territoriales (HCCT), décédé deux jours plutôt en France. Le village de Nguéniène, au centre du Sénégal, à 88 km de Dakar, est soudain tiré de son deuil par une fumée épaisse qui s’échappait du capot de la limousine présidentielle.

Plus de peur que de mal. Les deux chefs d’Etat, encore sous le choc, sont conduits dans une mosquée voisine puis remis dans une 4×4 alors que des curieux, téléphones en évidence, filmaient la scène de près. Le long atermoiement qui a suivi l’incident, l’usage des canons à eau et non d’extincteurs (plus appropriés pour ce genre de voitures) interpellent sur la gestion de la sécurité présidentielle et le suivi technique du parc automobile de la présidence. Le président Macky Sall a ordonné une enquête.

Moins de 72 heures après cette scène inédite, les choses ont beaucoup avancé. Le parquet a ouvert une enquête et la presse sénégalaise s’est répandue en détails sur la voiture en question. Il s’agit d’une Mercedes Maybach S600, acquise il y a sept mois et utilisée pour la première fois par le chef de l’État le 2 avril 2019, lors de la cérémonie de sa prestation de serment, au Centre des expositions de Diamniadio. La même Limousine achetée à 650 millions de Franc CFA, soit 1 million d’euros, a été empruntée par le chef de l’Etat deux jours plus tard, lors du défilé, marquant la fête de l’Indépendance du 4 avril.

Le quotidien l’Observateur annonce que le fournisseur, la célèbre société Belge au nom de Carat Duchatelet, a été convoquée par le Palais. La société en question, opérationnelle depuis 1968, se présente comme “pionnière dans la personnalisation et le blindage de véhicules de luxe” et compte des têtes couronnées et des stars parmi ces clients. L’enquête devra établir le degré de responsabilité des uns et des autres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here