Le FMI constate la croissance de 7,4% de la Côte d’Ivoire

0
La délégation du FMI conduite par Céline Allard a échangé avec les autorités ivoiriennes

Au terme d’une mission conduite du 14 au 27 mars 2019 en Côte d’Ivoire, le Fonds monétaire international a relevé la croissance de 7,4% de la Côte d’Ivoire. La mission conduite par Céline Allard, note des “risques baissiers”, recommande la poursuite des réformes pour la “transformation” de la Côte d’Ivoire et se satisfait entre autres d’un déficit budgétaire ramené à 3% soit la norme limite fixée par l’UEMOA.

Pour rappel, les discussions portaient sur la cinquième revue du programme économique et financier triennal soutenu par le FMI grâce à des accords conclus dans le cadre de la Facilité Elargie de Crédit (FEC) et du Mécanisme Elargi de Crédit (MEDC). « Sur la base des résultats préliminaires, la croissance est restée forte et le PIB a augmenté de 7,4% l’an dernier soutenu par une forte demande interne.

L’inflation est restée faible à environ 0,4%, bien en dessous de la norme de 3% de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA). Le crédit à l’économie a progressé à un rythme soutenu de 11,3% en 2018. Cependant, la baisse des exportations en valeur, notamment liée à des cours du cacao sensiblement détériorés et le renchérissement des cours du pétrole en 2018, ont augmenté le déficit du compte courant extérieur à 4,7% du PIB”, relève Céline Allard.

Le fonds se montre plutôt mesuré concernant les perspectives: “« Les perspectives à moyen terme sont favorables mais toutefois sujettes à des risques baissiers. L’activité économique devrait rester soutenue en 2019 et les perspectives à moyen terme confirment la poursuite d’une croissance robuste. Des risques persistent toutefois liés notamment au rythme plus lent que prévu de la mobilisation des recettes, aux termes de l’échange défavorables et au resserrement des conditions financières internationales.

La mission du FMI a été reçue en audience par Son Excellence Monsieur le Président de la République Alassane Ouattara ; M. Amadou Gon Coulibaly, Premier Ministre ; M. Adama Koné, Ministre de l’Economie et des Finances ; M. Amadou Koné, Ministre des Transports ; M. Souleymane Diarrassouba Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME ; M. Abdourahmane Cissé, Ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables ; Madame Nialé Kaba, Ministre du Plan et du Développement; M. Moussa Sanogo, Secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat ; M. Emmanuel E. Essis Secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre, chargé de la Promotion de l’Investissement Privé ; M. Chalouho Coulibaly Directeur National de la BCEAO ; ainsi que d’autres hauts responsables de l’administration.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here