Sékou Dramé: «Sonatel est un acteur majeur dans tous ses pays de présence»

0
SÉKOU DRAMÉ, DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LA SONATEL

Leader du secteur des télécoms au Sénégal, la Sonatel incarne bien le concept de «Champion national et régional» de par sa contribution à l’économie, de son impact social et de son rôle éminent dans le développement de la nouvelle économie. Ce qui fait dire à Sékou Dramé, Directeur général, « que la Sonatel reste un acteur majeur dans tous ses pays de présence ». Entretien.

Concrètement quel est l’apport de la compagnie dans l’économie sénégalaise en termes d’emplois, d’impôts et de dividendes ?

Sonatel continue de rester un acteur majeur dans tous ses pays de présence, et particulièrement au Sénégal. Le groupe a ainsi contribué en 2017 pour plus de 502 milliards de FCFA aux recettes budgétaires de ses pays de présence. Au Sénégal, ce montant s’élève à près de 250 milliards FCFA.

Au titre du développement du secteur privé local, les activités du groupe ont généré au profit des entreprises locales plus de 247 milliards de FCFA de chiffres d’affaires dont 126 milliards FCFA au Sénégal. Au titre de la balance des paiements, le groupe Sonatel a contribué positivement dans tous ses pays de présence à travers les balances de trafic représentant des exportations nettes pour plus de 160 milliards de FCFA. Enfin, en matière d’emploi, les activités du groupe ont permis de générer au Sénégal plus de 3000 emplois directs et plus de 100 000 emplois indirects grâce à une distribution commerciale étendue, à la sous – traitance et aux différents partenariats dynamiques. (NDLR: voici les chiffres de l’année 2018) à l’occasion de la publication des résultats à la BRVM.)

Les nouvelles technologies constituent un gisement de croissance pour le Sénégal. Quelle est votre stratégie vis- à-vis des PME ?

Orange Business Services Sénégal est le partenaire de référence des PME/PMI, des grandes entreprises et de l’Etat. Cela se traduit par un accompagnement des entreprises sénégalaises dans leur transformation digitale, de la réflexion à l’implémentation, du conseil au développement de services inédits et sur- mesure avec un engagement à mettre les performances, la sécurité et l’agilité de nos solutions au service de la réussite des entreprises.

Pour accompagner les PME Sénégalaises dans leur développement, Orange Business Services a compris que la connectivité -enrichie avec de la sécurité, de l’hébergement, etc.-, est déterminante pour leur essor économique et social. C’est pourquoi en 2017, l’Agence de Développement et d’Encadrement des Petites et Moyennes Entreprises (ADEPME) et Sonatel ont mis en commun leurs moyens, leurs expériences et leurs stratégies pour permettre aux PME encadrées par l’ADEPME de bénéficier des opportunités qu’offre le Cloud pour développer leurs business en lançant CloudNine, une plateforme IT dédiée aux PME.

Un partenariat rendu possible par le lancement du 1er Datacenter du Sénégal et le 1er de cette envergure en Afrique de l’Ouest qui propose des solutions d’hébergement de données de classe mondiale. Il va permettre à de nombreuses entreprises et administrations de la zone UEMOA d’externaliser leurs serveurs avec la garantie de conserver leurs données aux normes de sécurité internationales sur le territoire sénégalais. Uptime Institute (un consortium d’entreprises créé en 1993 et qui est le seul organisme habilité à délivrer des certifications Datacenter) vient de délivrer la certification Design Tier III reconnaissant à Sonatel la capacité d’offrir des services avec un très haut niveau de résilience de son datacenter. Avec cette certification, Sonatel a rejoint un groupe exclusif de leaders de l’industrie.

Pour les Pme-Pmi déjà établies qui ont besoin du numérique comme clé de leur croissance, Sonatel a amorcé depuis trois ans l’ouverture de ses plateformes de services aux opérateurs SVA et au marché B2B via le programme API d’Orange, cela en cohérence avec nos ambition d’être le partenaire privilégié de la transformation numérique de nos sociétés.

Sonatel réitère ainsi son ambition d’accompagner, au Sénégal et dans tous ses pays de présence, l’émergence des PME pour favoriser la création d’emplois et de valeurs porteurs de développement.

Et Quelle est votre stratégie vis-à-vis des startups?

Sonatel est un opérateur multiservices et se positionne comme une locomotive de la croissance des PME et des startups. Consciente que sa position de leader lui confère une responsabilité particulière dans l’écosystème numérique au Sénégal et dans la sous-région, elle a décidé d’y contribuer activement depuis plusieurs années maintenant en posant des actes forts dans la promotion des startups évoluant dans le domaine des Tics.


Les activités du groupe ont permis de générer au Sénégal plus de 3 000 emplois directs et plus de 100 000 emplois indirects grâce à une distribution commerciale étendue, à la sous – traitance et aux différents partenariats dynamiques.

Le comité de direction de la Sonatel au grand complet.

Sonatel est en effet membre fondateur du CTIC Dakar, 1er incubateur TIC du Sénégal et d’Afrique Francophone, lancé en avril 2011. Elle accompagne le CTIC dans sa mission de faire émerger des PME TIC d’envergure internationale et de contribuer à la construction du meilleur écosystème numérique d’Afrique de l’Ouest.

Par ailleurs, Sonatel est un acteur dynamique dans l’animation de l’écosystème des TIC à travers l’organisation de challenges type Hackaton, Boot Camp, etc. pour lesquels des jeunes entrepreneurs présentent des applications utiles et d’avenir développées par leurs soins.

Des prix d’envergure sont également organisés tous les ans ; on peut citer le Prix Orange de l’Entreprenariat Social qui en est à sa 8ème édition, la Linguère Digital Challenge qui est dédié aux femmes et le programme d’accélération Orange Fab. Tous ces dispositifs sont des opportunités offertes à des jeunes entreprises sénégalaises de moins de 4 ans de développer des services innovants afin de bénéficier d’un appui financier et de moyens logistiques de grande qualité.

Un tel accompagnement leur permet d’accélérer leur activité en lançant leur service en partenariat avec Orange. Sonatel a lancé également en 2017 Sonatel Academy, première école de codage gratuite du Sénégal, qui forme des jeunes, demandeurs d’emplois et profils sous-représentés aux métiers techniques du numérique et leur permet de s’intégrer dans le marché du travail ou de créer leur propre activité. Une première promotion a fini son programme de formation de 7 mois. Une 2ième promotion va démarrer ses cours au mois de février 2019 avec une extension de la capacité d’accueil qui sera multipliée par 4 pour atteindre 200 apprenants. De plus, un programme de e-learning sera intégré dans le programme de l’Ecole, permettant de généraliser la formation au plus grand nombre de jeunes Sénégalais.

Enfin, Sonatel, en sa qualité d’actionnaire de Teranga Capital (900 millions de FCFA investis), premier fonds d’investissement dédié au financement et à l’accompagnement des petites et moyennes entreprises sénégalaises, renforce son soutien aux PME en générant des impacts sociaux, économiques ou/et environnementaux positifs au bénéfice de tous.

Orange Money est devenu un acteur de premier plan dans le transfert d’argent. La Banque serait-elle la prochaine étape ?

Orange Money est devenu un succès indiscutable en Afrique avec 42 millions de clients et plus de 1,9 milliard d’euros de transactions mensuelles, principalement sur la zone UEMOA. Orange Finances Mobiles Sénégal, Orange Finances Mobiles Mali et Orange Finances Mobiles Guinée, filiales du Groupe Sonatel, ont actuellement un statut d’établissement de monnaie électronique et vis-à-vis des banques et autres institutions de microfinance, elles se positionnent comme des partenaires qui peuvent leur servir de relais pour atteindre leurs millions de clients et vice-versa.

Pour répondre à des besoins clients sur des services financiers de proximité plus élaborés dans les domaines de l’épargne, du crédit, etc. Sonatel avec l’appui du Groupe Orange, réfléchit à des partenariats plus poussés avec le secteur bancaire. Des discussions se poursuivent avec les autorités réglementaires compétentes en la matière sur la nature de ses partenariats et le timing de lancement.

Sonatel est présente dans quelques pays de la sous-région. Quelles sont les prochaines étapes de cette expansion régionale ?

Le leadership de Sonatel dans le secteur des télécommunications de la sous- région depuis plusieurs années s’explique par une vision stratégique qui a permis d’anticiper toutes les ruptures majeures du marché des télécommunications. Un volet important de cette vision est la croissance externe. En effet, l’acquisition de nouveaux marchés extérieurs au Sénégal est une stratégie de relais de croissance inscrite dans les orientations de Sonatel il y a plus d’une vingtaine d’années.

Ce modèle qui fait de SONATEL un Champion national et Sous-régional est un des plus beaux exemples à date de transformation d’un opérateur historique et de partenariat réussi en Afrique. Il nous a permis d’avoir une présence sous régionale notamment par le lancement d’opérations au Mali en 2002, en Guinée Bissau 2007 et en Guinée en 2008. Dans tous ces pays, Sonatel, à travers sa marque Orange, occupe la position de leader. Cette stratégie s’est poursuivie avec l’acquisition en 2016 d’un opérateur en Sierra Leone en partenariat avec Orange. Ces opérations de croissance externe nous ont permis de consolider des parts de marché fortes et dynamiques, et de poursuivre des réalisations sur le plan technique notamment l’accès au très haut débit avec des équipements de dernière génération.

D’autres nouveaux domaines de diversification sur nos marchés actuels ou sur d’autres territoires sont en cours d’étude pour être en situation de poursuivre une croissance rentable des activités du groupe.

Quelles sont les attentes du privé que vous êtes par rapport à la Phase II du Plan Sénégal Emergent ?

Sonatel s’est engagée à contribuer fortement à l’atteinte des objectifs du PSE en particulier ceux du plan «Sénégal numérique 2025» qui revêt un enjeu majeur pour le développement de l’économie numérique de notre pays notamment par sa capacité à améliorer de façon significative la promotion d’une industrie numérique innovante et créatrice de valeur et la diffusion du numérique dans les secteurs prioritaires. La mise en place d’un environnement règlementaire et fiscal permettant un développement de l’investissement des opérateurs télécoms est une attente forte du secteur privé. La pression fiscale consécutive à l’apparition de nouvelles taxes ainsi que certaines décisions réglementaires (gratuité des hotlines, baisse des tarifs d’interconnexion au Sénégal), et le coût élevé des Faisceaux Hertziens peuvent à terme pénaliser la croissance et la couverture numérique du territoire.

En attendant, SONATEL se mobilise et s’engage à accompagner le gouvernement dans la transformation numérique du pays. Dans la première phase du PSE, les objectifs assignés aux opérateurs par l’Etat dans le projet «Stratégie Numérique 2025» dans le domaine de l’accessibilité est de baisser les tarifs de l’internet de moins 50% à l’horizon 2019 par rapport aux tarifs de 2015. Sonatel a atteint cet objectif sur le mobile depuis l’année 2018.



Orange Money est devenu un succès indiscutable en Afrique avec 42 millions de clients et plus de 1,9 milliard d’euros
de transactions mensuelles, principalement sur la zone UEMOA.



Cet entretien est paru dans le numéro hors série Sénégal à télécharger librement sur le site Financialafrik.com

Objectif Emergence

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here