RDC : les banques ont encore une semaine pour porter leur capital à 30 millions de dollars au moins

0
Deogratias Mutombo Mwana Nyembo, gouverneur de la Banque centrale du Congo

Annoncée depuis septembre 2016, la mesure de la Banque centrale du Congo (BCC) qui triple le capital minimum des banques prend effet le 1er janvier 2019. Cette nouvelle norme qui devrait entrer en vigueur en 2017 a été retardée par l’institut d’émissions.

« Le capital minimum des banques est fixé à l’équivalent en francs congolais de 30 000 000 USD. Les banques en activités, dont les fonds propres de base tels que définis par la Banque centrale du Congo sont inférieurs à ce capital minimum, ont un délai de 12 mois pour procéder au relèvement desdits fonds au niveau règlementaire requis », avait indiqué le gouverneur Deogracias Mutombo dans une correspondance adressée à l’Association Congolaise des Banques (ACB).

Au 31 décembre 2020, le capital minimum des banques sera de nouveau relevé à 50 millions de dollars selon la même source qui avait accordé un délai supplémentaire d’un an aux banques agréées, mais non encore opérationnelles.

Il s’agit d’une mesure dont l’objectif est de consolider la résilience des banques dans un environnement de plus en plus difficile pour le secteur financier qui souffre toujours d’une fragilité chronique.

Dans une étude de Deloitte publiée en 2016 sur le secteur bancaire, le cabinet note, entre autres, un taux de bancarisation faible se situant toujours autour des 6%, une pression fiscale élevée (52% en 2016 contre 40% en 2015) et un résultat net du secteur en plein repli de 87% comparé à 2015, alors qu’il avait augmenté de 20% entre 2014 et 2015.

« Les banques internationales ont quant à elles réussi à consolider leur présence en 2016, quoique leurs résultats après impôt demeurent encore peu satisfaisants », avait-il précisé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here