Côte d’Ivoire: Guillaume Soro, dos au mur

0

Sommé de choisir  son camp, Guillaume Soro, président de l’assemblée nationale de Côte d’Ivoire, est, plus que jamais, dos au mur.  Son refus de prendre position entre les partisans de l’unification des partis de la majorité présidentielle et ceux qui tiennent à l’indépendance du PDCI de Henri Konan Bedié, tactiquement défendable, serait politquement ambigüe.  Décryptage.  


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Nouvel utilisateur ?
*Champ requis