Bloomfield et Sénélec: la faute à la communication financière

0
Mouhamadou Makhtar Cissé, DG de la Sénélec.

La cotation des  obligations Sénélec prévue  le 6 novembre a été  repoussée…

 

La Communication financière est un exercice délicat, pouvant à tout moment renforcer ou ébranler la confiance du marché.  Débitrice d’une obligation de 38 milliards de Franc CFA (Senelec 6,5% 2018 2025) ,majorée des intérêts,  la Société nationale d’électricité du Sénégal (Sénelec) ne pouvait pas ignorer les risques d’antagonismes  potentiels entre le sévère code public des marchés au Sénégal, qui régit son mode de fonctionnement, et les émissions d’obligations sur le marché financier régional, qui relèvent , elles,  du très strict Conseil Régional de l’Epargne Publique et des Marchés Financiers  (CREPMF).  


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Nouvel utilisateur ?
*Champ requis