Mac African recommande de souscrire à l’OPV d’Oragroup

0
Tableau des prévisions d'Oragroup.

Nous publions ci-dessous les recommandations documentées  de  Mac African appelant à souscrire à l’OPV d’Oragroup (29 octobre – 16 novembre). Pour les analystes de la société de Bourse, il s’agit d’une opportunité à saisir pour les épargnants et les institutionnels.

Considération d’investissement

  • Oragroup est un groupe bancaire panafricain présent dans 12 pays d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique Centrale qui connaissent un potentiel de croissance économique assez élevé et com-biné avec une faible pénétration bancaire dans la région.

 

  • Oragroup est détenu majoritairement par un actionnaire de référence à savoir le fonds de private equity « ECP » qui jouit d’une expérience indéniable et d’une réputation reconnue mon-dialement pour hisser les sociétés dont lesquelles il est actionnaire à des standards élevés. Le reste de l’actionnariat est aussi d’un grand apport pour le groupe par leur statut et leur expérience.
  • Grâce à cet actionnariat, la banque dispose actuellement d’un système de gouvernance aux standards internationaux et d’un modèle de gestion intégré avec l’adoption par l’ensemble des filiales du groupe d’un système bancaire unique renforçant l’efficacité et la performance des entités. Une telle organisation lui a valu la récompense de Meilleure Banque Régionale en Afri-que de l’Ouest » en 2017 et en 2015.

 

  • ORAGROUP présente de bonnes perspectives portées par les réalisations passées (avec une croissance à deux chiffres), la stratégie d’avenir basée sur les ambitions de conquête du groupe mais aussi par de bonnes perspectives macroéconomiques dans les pays d’implantation. D’ail-leurs avec le renforcement des fonds propres, Oragroup compte désormais accélérer sa vitesse de croissance mais à des taux réalistes et réalisables.

 

  • Au prix d’introduction de 4 100 FCFA l’action, le niveau de valorisation parait relativement élevé par rapport à celui du marché (PER 2017 de 11.23x) et des valeurs bancaires cotées (PER 2017 de 6.51x), mais étant une valeur de croissance par excellence une telle prime est acceptée. En effet, si on prend en considération le multiple PEG ( price to earning growth) qui ressort à 0.51, le titre parait fort intéressant vu son profil de croissance.

 

  • Ainsi, nous recommandons de souscrire à l’offre, dans une optique de placement à moyen terme.

 

Présentation sommaire de ORAGROUP

 

  • ORAGROUP SA est une holding au capital social de 63,3 milliards de FCFA basée au Togo. C’est la société mère du groupe bancaire ORABANK. Le groupe est détenu à 59,94% par ECP Finan-cial Holdings LLC (EFH) qui en est l’actionnaire principal. Il est à noter un actionnariat de re-nom avec la présence d’institutions telles que : PROPARCO, BIO, DEG, BOAD, FGIS et BIDC.

 

  • Depuis l’entrée au capital en 2008 du fonds d’investissement Emerging Capital Partners (ECP), le groupe ORABANK a progressivement acquis une taille de banque universelle pour devenir un groupe bancaire panafricain de référence.

 

  • Historiquement, ORAGROUP a connu une extraordinaire croissance en l’espace d’une décen-nie (de 2008 à 2018), multipliant son total bilan par 9 (1 794 milliards de FCFA à fin 2017), étendant sa présence géographique de 5 à 12 pays (Burkina Faso, Bénin, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée, Guinée-Bissau, Mauritanie, Mali, Niger, Sénégal, Tchad, Togo) et revendiquant désor-mais un demi-million de clients. Relativement à l’offre de produits, le groupe bancaire panafri-cain, jadis présent que sur le financement des PMEs, a développé ses compétences, son savoir -faire et son offre à tous les segments de la banque commerciale.

 

Réalisations 2014-2017

 

  • Le groupe ORABANK possède un actif dont les indicateurs bilanciels sont en forte croissance sur les 3 dernières années :

 

-13% annuellement en moyenne pour le Total bilan

-10% annuellement en moyenne pour le Fonds Propres

-11% annuellement en moyenne pour les Créances sur la clientèle

 

Un PNB en croissance tiré par les marges d’intérêts et les commissions …

  • L’activité et la rentabilité de ORAGROUP sont marquées par un Produit Net Bancaire qui se raffermit avec l’accroissement des commissions et des marges d’intérêts. Le produit net bancaire garde une tendance croissante (10% en moyenne annuelle) sur les trois dernières années pour atteindre 108 milliards de FCFA en 2017.
  • Les deux principales sources de revenus sont l’activité de crédit et les commissions sur les activités connexes hors activité de change. Ainsi, la part des produits nets d’intérêt et des commissions nettes dans le PNB est passée de 89% en 2014 à 86% en 2017.

… couplé à une bonne maîtrise de la gestion des risques, qui fait ses preuves …

 

  • ORABANK, dans sa volonté d’avoir un meilleur contrôle sur la gestion de ses risques a mené un ensemble d’actions dont notamment, l’instauration en 2016 d’une plateforme d’échange entre chargés de clientèle et analystes crédits (classe des risques), et le déploiement d’ outils de gestion des risques). La gouvernance de la gestion des risques a été également renforcée par le fonctionne-ment des Comités de Risques.

 

  • Grâce à toutes ces mesures prises, entre 2014 et 2017, le coût net du risque s’est très nettement amélioré. De 21,5 milliards de FCFA en 2014, il s’établit à 4,7 milliards de FCFA en 2017, soit une baisse moyenne annuelle de 40% sur l’ensemble de la période. Mais, les baisses les plus importan-tes sont à noter en 2016 (-39%) et en 2017 (-54%). Cette amélioration dans l’absolu est encore plus visible en terme relatif ; le ratio coût du risque sur emplois clients nets passe de 2,7% en 2014 à 0,4% en 2017, preuve de la bonne maîtrise de l’activité de crédit.

… permettant au final de dégager une rentabilité en amélioration

 

  • Grâce à l’accroissement du Produit Net Bancaire et à l’amélioration du coût du risque, ORAGROUP dégage un bénéfice net en forte croissance. Si la croissance moyenne annuelle est de 45% sur la période, c’est sur les exercices 2016 (+90%) et 2017 (+45%) que les meilleures performances ont été enregistrées.

 

Perspectives 2018-2022 : accélération de la vitesse de croissance

 

  • ORAGROUP présente de bonnes perspectives portées par les réalisations passées, la stratégie d’avenir basée sur les ambitions de conquête du groupe mais aussi par de bonnes perspectives macroéconomiques.

 

  • Dans toutes les zones d’implantation des filiales bancaires de ORAGROUP, les perspectives de croissance macroéconomique restent bonnes. Selon les prévisions du FMI, le plus faible taux de croissance moyen annuel sur la période 2017 à 2022 sera celui de la zone CEMAC. Dans la zone UEMOA qui compte deux des trois plus importantes filiales (Togo et Côte d’Ivoire), la croissance moyenne annuelle du PIB sur les 5 prochaines années est attendue à plus de 6%.

 

  • Dans ce contexte, ORAGROUP s’attend à une accélération de la croissance des crédits accordés à la clientèle portée par le renforcement des ressources à long terme au fil des années, couplée à une forte augmentation des dépôts de la clientèle.

 

  • Ceci devrait se traduire au niveau du compte de résultat par : (1) une croissance soutenue des marges d’intérêts grâce au renforcement des fonds propres de la banque ;

 

(2) un renforcement de la part des commissions nettes dans la formation du PNB ; (3) une bonne maîtrise du coût du risque. Il devrait ainsi en ressortir une très bonne croissance du bénéfice net (30% de croissance moyenne annuelle).

 

Caractéristiques générales de l’opération

 

La présente Note de présentation concerne l’Offre de 13 882 006 actions d’ORAGROUP SA par le biais des opérations suivantes:

 

  • Une augmentation de capital qui se traduit par l’émission de 6 097 561 actions nouvelles

 

  • La cession de 7 785 445 actions existantes par certains actionnaires actuels

 

  • L’augmentation de capital par l’émission d’Actions Nouvelles et la cession d’Actions Existantes seront suivies d’une introduction des actions au premier compartiment de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) de l’UEMOA.

 

Le prix indicatif de l’action est de 4100 FCFA permettant de valoriser l’opération à près de 57 milliards de FCFA.

 

Bien que publique, l’offre privilégiera la distribution des actions auprès d’investisseurs institutionnels régionaux et internationaux. En effet, l’analyse de l’évolution des chiffres passés et du business plan permet de positionner l’action ORAGROUP comme une valeur de croissance. Le plan de distribution des titres qui accorde un avantage aux plus fortes souscriptions, donc potentiellement celles des investisseurs institutionnels, permet de répondre au risque de volatilité à moyen terme qui aurait pu naître d’une trop grande diffusion des titres dans le cercle des particuliers, acteurs plus enclins à prendre des positions de court terme.

 

Les raisons de l’opération

 

Une opération guidée par la volonté de renforcer les fonds propres et d’améliorer la visibilité de la marque entre autres …

 

Raisons de l’augmentation de capital

 

L’augmentation du capital d’Oragroup s’inscrit dans la volonté des actionnaires de consolider la croissance du groupe et accompagner son développement. L’augmenta-tion de capital permettra de :

 

  • Renforcer sélectivement les fonds propres de certaines filiales du Groupe, et fournir ainsi une plateforme solide pour accompagner la croissance du groupe ;

 

  • Procéder à des investissements dans la banque digitale ;

 

  • Saisir l’opportunité de croissance dans les pays d’Afrique Centrale (hors Tchad et Gabon) ;

 

  • Accroitre la notoriété du groupe auprès de la communauté financière et du grand public, après les récentes émissions de billet de trésorerie largement souscrites.

 

Raisons de la cession des titres

 

Depuis 2009 et sa prise de participation majoritaire dans Oragroup, ECP Financial Holding a mené avec le management de la banque une profonde restructuration du groupe bancaire. Les actions de l’actionnaire principal, appuyées par les institutions de développement (Proparco, la BOAD, BIO, DEG) ont permis d’améliorer la gouver-nance du groupe, renforcer le management et favoriser un accès au marché financier dans toutes les zones où le Groupe est présent. Oragroup a consolidé son leadership dans certains pays (Togo, Gabon, Guinée Bissau, Tchad) et continue de gagner des parts de marché dans un environnement très concurrentiel en Côte d’Ivoire ou au Séné-gal.

 

Par ailleurs, l’acquisition et l’intégration réussie du réseau des banques BRS ont constitué une étape cruciale de l’évolution d’Orabank. L’ouverture de l’actionnariat du Groupe au grand public et aux investisseurs institutionnels permettra de : (1) Accroître la visibilité de la marque Orabank, et (2) Accroître l’indépendance du Groupe.

 


Source: Mac African, Abidjan

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here