L’Egypte toujours sous perfusion du FMI

0
Le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi (g) et la directrice générale du FMI, Christine Lagarde (d).

L’Egypte du président Abdel Fattah Al Sissi devrait encore recevoir 2 milliards de dollars du FMI. Le décaissement qui sera approuvé par le conseil d’administration du fonds entre dans le cadre du programme de 12 milliards de dollars conclu en novembre 2016 en faveur de ce pays.

La nouvelle enveloppe portera à 10 milliards de dollars les décaissements en faveur de l’Egypte. Lors de sa tournée dans le pays, en octobre 2018, le FMI avait relevé une accélération de la croissance à 5,3% et une baisse du chômage en dessous du seuil de 10% ainsi qu’à une maîtrise des ratios macroéconomiques. Les envois des fonds de la diaspora conjugués à l’augmentation des recettes touristiques participent de cet équilibre.

 

Le pays qui a adopté une douloureuse cure d’austérité et laissé flotter sa monnaie (dépréciée de 50% depuis), récolte les résultats (mais à quel prix) de sa persévérance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here