Côte d’Ivoire: le passif Saf Cacao diminue l’appétit des banques

0

Et si la petite phrase du président Alassane Ouattara sur Saf Cacao, prononcée le 25 septembre, en marge du forum du patronat ivoirien,  était  la goutte d’eau de trop?  Pour rappel, le président ivoirien avait déclaré : «Tout le monde dit que pour Saf-Cacao, s’il n’y a pas de mesures spéciales, il y aura une faillite du système bancaire, il n’est pas question de faire quoi que ce soit pour arranger les choses entre guillemets pour une entreprise qui a été mal gérée et qui a fait de la spéculation».

Et le président Ouattara de poursuivre: “Je veux être très claire là-dessus et dire que les banques doivent être responsables pour faciliter l’industrialisation des PME, mais également faire en sorte que le secteur privé en général puisse être dans de meilleures conditions de compétitivité”. Cette injonction semble avoir été peu appréciée des banques.


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.


Membre Premium
   
Enregistrement d'un nouveau membre
*Champ requis