La tribune de Mike Coffi: “en cinq ans, les actifs sous gestion en zone UEMOA sont passés de 40 à 700 milliards de FCFA”

0

Mike Coffi, Directeur General d’Ecobank Asset Management et Président de l’Association des Sociétés de Gestion d’OPCVM et de Patrimoine (ASGOP*),  nous présente à travers cette tribune  l’évolution de l’industrie de l’Asset Management en zone UEMOA.

“Au niveau de l’Association des Sociétés de Gestion d’OPCVM et de Patrimoine (ASGOP), notre mission est d’Assurer la représentation des intérêts économiques, financiers et moraux de nos membres en étant l’interlocuteur des pouvoirs publics , d’animer la réflexion collective de la profession sur les règles déontologiques, la protection de l’épargne et son rôle économique, la représentation des investisseurs, l’évolution des techniques de gestion et la formation , de contribuer à la promotion et au rayonnement de la gestion collective auprès de l’ensemble des acteurs concernés, investisseurs, émetteurs, politiques et médias dans la zone UEMOA et à l’international.

 

 

Les Sociétés de Gestion d’OPCVM (SGO) sont des sociétés exclusivement dédiées à la gestion des OPCVM (Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) qui regroupent les SICAV (Sociétés d’Investissement à Capital Variable) et les FCP (Fonds Communs de Placement). Le principe général est la gestion collective.

 

 

Le formidable bond des actifs sous gestion

 

L’industrie de la gestion d’actifs a connu son essor à partir de 2012, bien que les premiers fonds aient fait leur apparition en 2007. La valeur des actifs gérés du marché, était d’environ 40 milliards de FCFA repartis entre 4 sociétés de gestion à travers 8 OPCVM.

Grâce à la reprise du marché financier après la crise de 2011, et l’acceptation des OPCVM dans les investissements autorisés des sociétés d’assurance par leur régulateur, la valeur des actifs sous gestion a atteint 700 milliards FCFA en Décembre 2017, gérés par 18 acteurs et plus de 60 OPCVM.

Outre les institutionnels, cela démontre que l’épargne des ménages autrefois passive et confinée à l’intérieur du système bancaire, fait place à des placements financiers plus actifs.

Plusieurs facteurs expliquent cette remarquable croissance de l’industrie. Parmi ceux-ci nous avons :

  • La baisse des taux des dépôts à terme.
  • L’émergence d’une classe moyenne dans la sous-région.
  • Le retour de la diaspora, à la recherche de produits innovants et dynamiques.

La performance de la BRVM entre 2012 et 2016 a été une bonne période pour les gestionnaires d’actifs. La performance des Fonds mixte (Actions et obligations) ont eu pour la plupart, des moyennes de performance à deux chiffres.

En tant que Président de l’Association des Sociétés de Gestion d’OPCVM et de Patrimoine (ASGOP), j’encourage et j’invite tous les investisseurs qui souhaitent avoir une exposition à la BRVM, notamment ceux qui ont une faible connaissance des marchés et ceux disposant d’une épargne modeste à déléguer la gestion de leurs épargnes a des sociétés d’OPCVM.

 

 

Les Avantages des OPCVM

 

  • Une meilleure répartition des risques

Investir dans les OPCVM, permet d’investir dans un grand nombre de valeurs, de secteurs d’activité. Les Fonds offrent ainsi une large diversification et une meilleure répartition des risques en cas de forte volatilité des marchés boursiers.

Si vous investissez une grande partie de votre capital dans une seule action ou obligation, la valeur de votre portefeuille sera tributaire des performances de cette action ou obligation.

 

  • Une gestion dévolue à des professionnels

Les fonds sont gérés par des gestionnaires de portefeuille professionnels. Ils sélectionnent les meilleures valeurs pour les fonds, en fonction des objectifs visés par ceux-ci et en assurent un suivi rigoureux et régulier.

 

Ainsi, les investisseurs n’ont pas besoin d’être des experts de l’investissement ou de consacrer beaucoup de temps et de ressources à rechercher eux-mêmes les actions et obligations dans lesquelles investir.

 

  • Les coûts de transaction mutualisés et réduits

L’investissement direct dans un titre présente des coûts de transaction (commissions BRVM, DC/BR et SGI) et des droits de garde.

L’OPCVM quant à lui, offre à l’investisseur, l’avantage de la clarté des coûts (frais de souscription et frais de gestion) facilement identifiable, et de leur réduction grâce à la gestion faite de manière collective.

Notre objectif est de transformer de manière radicale l’industrie de l’épargne, de la gestion actifs/passifs des institutionnels et de la gestion collective.

Mike Coffi

 


L’Association des Sociétés de Gestion d’OPCVM et de Patrimoine (ASGOP*) célèbrera ses 20 ans le 3 décembre 2018 à Abidjan.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here