Côte d’Ivoire : 9 milliards de dollars d’investissement envisagé dans les énergies renouvelables d’ici 2030

0

La stratégie de la Côte d’Ivoire en matière d’énergie renouvelable pourrait générer 9 milliards de dollars d’opportunités d’investissements dans le secteur d’ici 2030 selon Alzbeta Klein, le directeur et chef du département Climate Business de l’IFC, la Société financière internationale.

« La Côte d’Ivoire vise à être un hub économique pour l’Afrique de l’ouest ainsi qu’un précurseur dans le domaine des énergies renouvelables. Avec la mise en place de politiques gouvernementales efficaces, la réalisation de l’objectif en matière d’énergies renouvelables peut créer une opportunité d’investissements de 9 milliards de dollars au bénéfice du pays d’ici à 2030 » a-t-il indiqué, alors que le pays vient de se doter, ce 5 juillet, d’une feuille de route visant à produire 42% de son électricité à partir des énergies propres d’ici à cette échéance.

Intitulée « Contribution Prévue Déterminée au niveau National (CPDN) » cette stratégie élaboré avec le concours de l’IFC et du secteur privé notamment, « identifie une variété de défis et propose des solutions concrètes qui, avec l’appui du gouvernement et d’autres acteurs, aideront la Côte d’Ivoire à atteindre son objectif en matière de développement des énergies renouvelables » explique l’institution dans un communiqué.

Cette feuille de route est l’une des réponses de la Côte d’Ivoire à ses engagements pris lors de l’Accord de Paris sur le Climat où le pays avait annoncé la réduction ses émissions de gaz à effet de serre de 28% d’ici 2030. D’après l’IFC, l’ensemble des engagements des Etats lors de la Conférence de Paris représentent un potentiel d’investissement estimé à 23 000 milliards de dollars au niveau mondial.

Au niveau local, Abidjan qui produit 2 200 MW d’électricité multiple les projets dans le renouvelable. L’on peut citer entre autres projets le barrage hydro-électrique de Gribo-Poppoli, la première centrale solaire prévue à Korhogo ou encore récemment le projet d’une centrale électrique à base de biomasse de cacao.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here