Guinée : la SBG va investir 1 milliard 400 millions de dollars pour bâtir une raffinerie d’alumine et développer une mine de bauxite

0

La société des bauxites de Guinée (SBG) tient enfin sa convention de base pour l’exploitation de la mine de bauxite de Garafiri après l’obtention de sa concession minière en 2016. La SBG est détenue en majorité par la société allemande W.P Pals Holding, filiale de Metalcorp, la branche métaux et minéraux de la multinationale Monaco Ressources Group, dont le PDG, Axel Fisher, a procédé ce lundi 14 mai 2018 à la signature de la convention de base avec le ministre Guinéen des Mines, Abdoulaye Magassouba, pour la construction et l’exploitation d’une raffinerie d’alumine et une mine de bauxite dans la région de Kindia en basse Guinée.

Le projet d’exploitation de la SBG du gisement bauxitique de Garafiri avec des réserves estimées à environ 300 millions de tonnes pour une teneur moyenne en alumine de 41,4 % porte sur un investissement d’un milliard quatre cent millions de dollars américains ( 1 400 000 000 USD) pour une durée de 25 ans pour la transformation en Alumine sur place et la raffinerie qui sera construite produira 1,6 million de tonnes d’alumine par an.

La SBG qui projette sa première production commerciale en 2022 et qui produira 8 millions de tonnes de bauxites par an dont 3 millions destinés à l’exportation et 5 millions pour la transformation en alumine sur place, Garafiri sera sans doute le plus grand projet intégré bauxite-alumine jamais réalisé en Guinée. «  L’investissement que nous réalisons dans le cadre du projet SGB est la preuve de notre confiance en la Guinée et à son gouvernement » a réagi Axel Fisher, le PDG de Monaco Ressources Group.

Le ministre Guinéen des Mines s’est pour sa part réjoui de l’engagement de la SBG à passer de la production brute à celle de l’alumine «  Nous avons constaté avec plaisir que cette société s’engage à aller directement à la transformation de la bauxite en alumine. Sans compter les infrastructures accessoires à réaliser dans le cadre de la mise en exploitation du projet, mais aussi d’appuyer le secteur agricole qui permettront de créer des emplois largement au-delà des emplois miniers » a laissé entendre Abdoulaye Magassouba.

Selon les estimations, le projet devrait générer en termes d’impact socio-économique, 1803 emplois directs, plus de 6000 indirects et environ 10 000  en phase construction et va rapport 72 millions de dollars par an en termes de taxes à l’État Guinéen.

La spécificité du projet de la SBG réside dans le fait que la date de l’entrée en production est indexée à celle de la production de l’alumine et en même temps le projet intègre parallèlement un volet agricole avec sa filiale, société agricole de Guinée qui développe deux projets agricole, dont un, de production de semences de riz dans la région de Kindia et un deuxième de 5000 hectares à Koundara.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here