Salisou Hassan Latifa du Niger couronnée Miss Geek Africa 2018

0

Le Concours des filles les plus belles et les plus brillantes en TIC a été remporté hier à Kigali par Mademoiselle Salissou Hassan Latifa, 23 ans, du Niger couronnée Miss Geek Africa 2018, avec un Prix de 3 millions Frw ($US 3500). Elle a été secondée par Ndiaye Fatou Mboup du Sénégal qui a obtenu un chèque de 2 millions Frw, suivie en 3ème place par Christella Mazimpaka du Rwanda gratifiée de un million Frw.

Salissou Latifa, étudiante Licence à l’Ecole Supérieure des Télécommunication de Niamey,  est reconnue Miss Geek Africa pour avoir créé une application qui consiste à réduire les délais d’intervention des services de secours sur les lieux des incidents et permettre à la population de dispenser les premiers soins en attendant l’arrivée des secours.

 

Deux Rwandaises ont occupé les 4ème et 5ème places parmi les cinq finalistes. Sur le podium, un total de dix filles finalistes ont reçu des certificats de participation des mains du Secrétaire Exécutif de Smart Africa, Dr Hamadoun Touré, organisateur du Concours, qui se déroule chaque année, et qui vient de s’élargir au niveau du continent pour la 2ème fois. La Commissaire de l’UA en charge des Infrastructures et Energie, Mme Dr Amani Abou Zeid était sur place. Les dix finalistes ont été sélectionnées parmi 200 concurrentes au niveau de tous les pays africains.

 

La cérémonie de Miss Geek Africa 2018 (Girls and Women in ICT) organisé dans le cadre de Women Summit, a clôturé le Sommet de Transform Africa 2018 tenu à Kigali Convention Center du 07 au 10 Mai.

 

Miss Geek Africa  encourage les jeunes dames et jeunes filles à apprendre les Sciences, les  Technologies, l’Engeneering et les Mathématiques (STEM) afin de réaliser plus d’innovations en Technologies (TIC), et trouver ainsi des solutions aux défis du continent.

 

Le Sommet Transform Africa 2018 a eu un brillant succès, avec plus de 4300 participants venus de 92 pays, selon le Secrétaire Exécutif de Smart Africa, Dr Hamadoun Touré.

 

« Durant ce Sommet, 600 organisations ont signé des accords avec Smart Africa pour fournir l’internet pour tous afin que les jeunes procèdent à plus d’innovations et améliorent les conditions socio-économiques des populations dans le cadre du Programme Smart Cities », a-t-il indiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici