Marchés financiers : Convention de Coopération et d’échange d’informations entre la CMF et la COSUMAF

0
La signature de la convention entre la CMF et la COSUMAF s’est faite en présence du gouverneur de la BEAC, du président de la CEMAC et du président du COPIL.

Un nouveau pas vers  l’édification d’un marché financier régional unique, en exécution de la décision de la Session Extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat de la CEMAC du 31 octobre 2017 à N’Djamena au Tchad, portant sur un marché finanicer unique.

Le Président de la Commission de Surveillance du Marché Financier de l’Afrique Centrale (COSUMAF), Monsieur Nagoum YAMASSOUM et le Président de la Commission des Marchés Financiers (CMF), Monsieur Jean Claude NGBWA, ont signé le 11 avril 2018, dans les locaux du Ministère de l’Économie, de l’Industrie et du Portefeuille public du Congo, une convention de coopération et d’échanges d’informations.

Cette convention doit organiser leurs relations jusqu’à l’achèvement du processus de fusion des marchés financiers régional et national, tel que décidé lors de la session extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etats de la CEMAC tenue le 31 octobre 2017 à N’Djamena (République du Tchad).

La cérémonie de signature conduite sous la supervision de Monsieur Gilbert ONDONGO, Ministre d’État de l’Économie et de l’Industrie du Congo et Président du Comité de Pilotage (COPIL) du Programme des Réformes Économiques et Financières de la CEMAC (PREF-CEMAC), s’est déroulée en présence du Président de la CEMAC, le Professeur Daniel ONA ONDO, et du Gouverneur de la BEAC, Monsieur Abbas Mahamat TOLLI.
La convention vise à organiser et à mettre en œuvre, entre les deux autorités de régulation, sous des formes diverses, les échanges d’informations, de documentation et d’expériences, ainsi que les concertations, et l’assistance mutuelle sur tous les sujets d’intérêt commun relatifs à l’organisation, au fonctionnement et à la réglementation des activités financières.
A cet effet, elle consacre la reconnaissance mutuelle des visas, des agréments, et des habilitations relatifs aux opérations et aux acteurs du marché, la surveillance ainsi que la supervision de l’effectivité d’une coopération technique et opérationnelle entre les deux bourses de valeurs de la sous-région.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici