Trois institutions de développement s’engagent sur les obligations domestiques africaines

0

La US Overseas Private Investment Corporation (OPIC), la Banque africaine de développement et la KfW apportent leur soutien au Fonds africain d’obligations en monnaie locale (ALCB).  La priorité est donnée aux  projets de logement, de microcrédit et d’agriculture.

D’après le protocole signé le 18 avril 2018 à Frankfurt, l‘OPIC a contribué 40 millions de dollars au Fonds tandis que la Banque africaine de développement fournit un prêt senior de 140 millions de ZAR (10 millions de dollars) pour soutenir le développement des marchés des obligations d’entreprises en monnaie locale en Afrique. Ce dernier prêt a été le premier financement en monnaie locale obtenu par le fonds ALCB.

Le Fonds a été créé en décembre 2012 par la Banque allemande de développement (KfW), avec un capital initial de 47 millions de dollars. 

Jim Polan, vice-président de l’OPIC pour le financement des petites et moyennes entreprises; Pierre Guislain, vice-président de la Banque africaine de développement en charge du secteur privé, de l’infrastructure et de l’industrialisation; Vitalis Ritter et Mark Napier, membres du Conseil d’administration du Fonds d’obligations nationales d’Afrique, ont signé l’accord.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here