Le débit automatique de la COSUMAF fait des vagues

0
Nagoum Yamassoum, ancien secrétaire général de la présidence tchadienne et actuel président de la COSUMAF.

Le retard des Etats dans leurs contributions fragilise la Commission de Surveillance du Marché Financier de l’Afrique Centrale (COSUMAF).


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Nouvel utilisateur ?
*Champ requis