SecteursEnergieShell et ENI à la barre pour un nouveau...

Shell et ENI à la barre pour un nouveau scandale de corruption au Nigeria

-

Les deux grandes multinationale pétro-gazières, Eni et Shell, doivent répondre, à partir du 5 mars 2018, devant la justice italiennes d’accusations de corruption au Nigeria.

L’affaire concerne également 13 autres personnes physiques et morales, indiquent des agences de presse qui ont rapporté aujourd’hui l’information : le patron d’Eni, Claudio Descalzi, son prédécesseur, Paolo Scaroni, des cadres de Shell et du groupe italien, ainsi que l’ex-ministre nigérian du Pétrole, Dan Etete.

En effet, la justice italienne enquête sur le versement de pots-de-vin lors de l’attribution, en 2011, aux deux multinationales par Lagos d’un contrat de 1,3 milliard de dollars pour une concession offshore.

Pour rappel, l’ancien patron d’Eni a déjà comparu devant la justice italienne suite à un scandale de corruption en Algérie impliquant une filiale de son groupe (Saipem), soupçonnée d’avoir graissé la patte à des dirigeants du groupe pétro-gazier algérien Sonatrach en échange d’un juteux contrat.

Il faut noter que cette affaire « Eni-Shell » a éclaté au printemps dernier lorsque l’ONG britannique Global Witness et un réseau international de journalistes d’investigation, Finance Uncovered, ont publié un rapport accusant les deux groupes pétro-gaziers d’avoir été au courant que l’argent supposément versé à l’Etat nigérian en échange de cette concession devait aller pour partie à des dirigeants nigérians.

Ndeye Magatte Kebehttps://financialafrik.com
Journaliste reporter à Financial Afrik, diplômée en Journalisme et communication à l’Institut Supérieur Entreprenariat ship et de Gestion (ISEG) de Dakar. Bloggeuse, panafricaniste, et membre de l’Union Internationale de la Presse Francophone (UPF). Passionnée d’économie et d’actions humanitaires et intéressée par les questions liées au Genre et aux thématiques sur les femmes rurales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X