Côte d’Ivoire : le Mauritius Africa Fund va construire les tours jumelles du VITIB

0
Deux tours jumelles de 16 niveaux chacune seront bientôt les figures de proue du VITIB, le village des technologies de l’information et de la biotechnologie, la zone franche dédié au TIC basé à Grand-Bassam.

Les travaux de ces infrastructures, financées par le Fonds mauricien Mauritius Africa Fund (MAF) ont été lancés le 1er décembre à la faveur de la visite d’une délégation d’homme d’affaires mauricien conduite par le premier ministre mauricien Pravin Kumar Jugnauth. Un accord-cadre a été ratifié à l’occasion entre le fonds , le VITIB et la firme mauricienne Broll Indian Ocean, en charge de la réalisation du projet.
« Cet accord- cadre (…) vient constituer le socle par lequel le Fonds Mauricien pour l’Afrique, institution rattachée au Ministère des Finances de l’Ile Maurice, entend investir massivement dans la zone franche »,  a expliqué le VITIB dans son communiqué.
Ces tours qui offriront chacune un peu plus de 67 000 m2 d’espace viendront renforcer les capacités d’accueil et d’hébergement du VITIB qui se veut la vitrine technologique de la Côte d’Ivoire.
« (…) la réalisation des tours jumelles donnera un autre visage à la ville historique de Grand-Bassam. Nous donnons quitus au promoteur en émettant le vœu que d’autres projets similaires vont voir le jour dans cet espace », a souhaité Bruno Koné, le ministre en charge de l’Economie numérique qui représentait le premier ministre ivoirien.
Plusieurs projets technologiques sont en cours de déploiement au sein de la plateforme du VITIB, notamment une station terrienne VSAT, un réseau d’archivage de données ou encore un laboratoire de test d’ADN. La société tunisienne SAIPH y a lancé en juin dernier la construction d’une usine pharmaceutique.
Le VITIB, zone franche de 700 hectares dédiée à la biotechnologie et au NTIC, dirigé par Philippe Pango, est une joint-venture au capital de 3 milliards FCFA, entre l’Etat ivoirien, la BOAD, la BIDC et Exim Bank India.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here