Le Niger a été suspendu de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) en raison des insuffisances relevées, notamment en termes de gouvernance dans le secteur.

«Le Conseil d’administration de l’ITIE a convenu que le Niger sera suspendu et devra prendre des mesures correctives pour remédier à son statut», détaille l’organisation.

Le pays a enregistré «des progrès insuffisants pour répondre aux exigences de l’ITIE en matière d’engagement de la société civile», explique la même source.

En dépit de la prolongation dont ont bénéficié les autorités du pays pour mieux se préparer, il va falloir redoubler d’effort d’ici à avril 2019, date à laquelle le Niger pourra repasser son examen.

Il faut noter que c’est la première fois que le Niger se soumet à cette évaluation depuis qu’il est devenu conforme aux règles en 2011.

Pour rappel, le pays n’a pas pu décrocher sa première évaluation à la norme ITIE 2016.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here